Microsoft est en pleine mouvance, les équipes de développement se sont lancés dans un nouveau projet qui devrait apparaître en 2016 à savoir « Windows NANO Server« .

L’annonce a fait couler beaucoup d’encres : Microsoft souhaiterait-il « rattraper » le train en route et proposer des serveurs légers et rapides à la Linux ?
D’après certains dires, c’est bien partit pour !


Les deux (grosses) promesses

Le plus important concerne le noyau ; Cette version « nano » se doit d’être légère et rapide, tout en permettant de fournir la majorité des rôles d’un Windows Server « basique », rien que ça ! Et ce n’est pas tout, puisque d’importantes modifications sont prévues :

  • Possibilité de virtualiser grâce à la technologies des « Containers » (un système similaire à Docker)
    Cette technologie semble très prometteuse ! Déjà que Docker ou encore LXC étaient d’excellents moyens de virtualisation (après un certain temps de prise en main) très peu énergivore et ayant des performances remarquables. Si la technologie de conteneurs « Made In Microsoft » porte ses fruits et est inter-opérationnelle avec les autres moyens de virtualisation cités plus hauts, il est fort à parier que Windows Nano Server peut devenir un très sérieux concurrent pour Hyper-V selon les situations… !
  • Utilisation en ligne de commandes (MS-Dos & Powershell) exclusivement – Pas d’interface graphique « officielle » disponible
    Les utilisateurs des éditions Windows Server 2012 ou encore Hyper-V Server sont habitués à la ligne de commande : vous n’êtes pas obligés d’installer une interface graphique – tout peut être managé par lignes de commandes ou encore via des outils d’administration à distance (Outils RSAT / SCCM). Windows Nano Server sera uniquement administrable via CLI ou des outils complémentaires, il n’y a pas d’interface graphique.
    Peut être que des interfaces graphiques / web feront leurs apparitions par la suite…

Encore très peu d’informations ont fuitées sur ce Windows Server, il faut attendre encore plusieurs mois et certainement une nouvelle conférence de Microsoft pour pouvoir en parler plus et qui sait tester le système…
Affaire à suivre !