[Blog’Life] Changement de mon PC ! Part. 2

Les pièces sont reçues, il est grand temps de passer au démontage de l’ancienne tour et surtout au nettoyage !

Vous pouvez retrouver la précédente partie à cette adresse Changement de mon PC ! Part. 1

Une vilaine couche de poussière sur le pied à l’arrière, pas du tout glorieux… L’intérieur du bestiau est toutefois assez propre, je m’attendais à bien pire :

Ce sont surtout les ventilateurs qui sont très poussiéreux ; Il faut noter toutefois que grâce aux filtres anti-poussières du boîtier, la poussière stagne au niveau des aérations et non pas dans le boîtier. Il n’y a même pas une petite couche de poussière sur la carte graphique ! Le seul câble qui a prit sa dose de poussière est le câble 24-pin de la carte-mère… Il était à la base noire, il est devenu gris… C’est un style dirons-nous #OuPas.

Vous voulez une photo sale ? Je suis sûr que oui :

C’est un boîtier tout de suite moins classe vu comme ça… Vous remarquerez donc que les emplacements de disque sont extrêmement poussiéreux et ce fameux filtre anti-poussière du boîtier qui est proche de la colonie d’acariens. J’ai volontairement grossit les couleurs et usé du flash pour voir l’étendue des « dégâts » avec cette poussière… Terrible.

Les disques durs ont tous été démontés de leurs cages, pour me faciliter l’accès aux ventilateurs sous les disques et surtout à toutes les parties du boîtier.


Le dépoussiérage – partie 1

Un compresseur, une bombe à air sec compressé, une brosse à dents à poils souples (OK, une brosse à dents totalement morte, dont les poils sont devenus aussi fins que des cheveux, ou presque) et un stock de Swiffer (c) ! Il n’y a rien de tel que pour enlever la poussière de façon efficace !

J’ai directement mis le boîtier dehors, allumé le compresseur et pendant une dizaine de minutes, on souffle partout, dans les moindres recoins ! Je ne vous raconte pas le nuage de poussière qui s’est échappé lorsque j’ai soufflé sur les filtres et dans les ventilateurs sous les cages de disques durs…

Les disques durs en tant que tel sont propres, mais leur cage respective ne l’est pas ; encore moins dans la cage, ou la poussière arrive je ne sais comment à stagner dedans… Bref, démontage intégral, puisque tous les disques seront changés !


Le dépoussiérage – partie 2

Ma vénérable MSi GTX760 qui ne faillit pas devant un BF4 ou encore un GTA V en High a elle aussi besoin d’une attention particulière !

Démontage du système de refroidissement à air, démontage et décollage du radiateur pour pouvoir lui remettre de la pâte thermique toute neuve et toute propre ! Toutefois, grâce au système Twin Frozr II de MSi, la carte n’est pas si sale qu’elle en a l’air ; Pour rappel, ce système fait tourner ses ventilateurs à l’envers pendant un court instant au démarrage pour enlever (un peu) la poussière sur la carte ! Malin !


L’autre gros bloc auquel je vais m’attaquer maintenant, c’est la carte-mère.

Avec le (super) boîtier, il m’est possible de démonter intégralement la partie qui contient la carte-mère, pratique ! Après avoir enlevé tous les câbles d’alimentation / SATA / pin des ventilateurs, j’ai démonté dans un premier temps le ventirad pour pouvoir extraire par la suite la carte-mère.

Surprise, sous la carte-mère, il n’y a pas de poussière !! Étonnant ! Mise à part la partie ventilation sur le côté gauche, le reste est à peu près propre – un coup de compresseur et tout est redevenu comme neuf !

Par contre, quand j’ai vu le ventirad de près, clairement, j’ai chouiné…


Le dépoussiérage – partie 3

Nettoyer un ventilateur est d’ordinaire pénible, tout en prenant du temps à cause de l’hélice qui ne fait que de tourner – mais le pire reste le radiateur… ! Regardez-moi le massacre :

L’i7 montait entre 35 et 40°C avec une légère charge d’utilisation, ce que je trouve quand même faible ! Je comprends mieux pourquoi quelques fois sa « sentait le chaud » ! La poussière est collée sur et entre les ailettes du radiateur ! Parce que oui, ce serait trop simple si il fallait uniquement souffler dessus…

J’ai passé plus d’une demie-heure à nettoyer uniquement le radiateur ! Il faut passer entre toutes les ailettes à l’avant, à l’arrière mais aussi sur les côtés #SachezLe. Mais avec ce nettoyage, je suis sûr de gagner plus de 5°C et j’aurai la satisfaction de retrouver un ventirad propre et quasi-neuf !


La grosse étape nettoyage m’a pris plus d’une heure et demie :

  • Démontage du boîtier,
  • Dépoussiérage & Nettoyage de toutes les parties du boîtier,
  • Démontage de tous les composants informatique,
  • Démontage & Nettoyage de tous les câbles informatique et électrique,
  • Démontage & Dépoussiérage & Nettoyage ventirad complet,
  • Démontage & Dépoussiérage & Nettoyage de la carte graphique,
  • Démontage & Dépoussiérage & Nettoyage des cages des disques durs,
  • Démontage & Dépoussiérage & Nettoyage de la carte-mère, du CPU et des RAM,
  • Démontage & Dépoussiérage de la cage comportant la carte-mère.

Une belle liste des tâches effectuées pour remettre à neuf le boîtier et la configuration ! Le travail de nettoyage étant terminé, les nouvelles pièces attendent leur nouvelle maison… Vite, au montage !

La suite dans la partie 3 !

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

2 commentaires

    1. Noooon absolument pas ! 😉
      Il a été démonté sur une table, là où il trône actuellement ! Les photos du PC monté / prêt à l’emploi vont venir dans les prochains articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer