Les CPU en 7 nm arrivent – AMD dégaîne en premier des prototypes !

La course à la finesse n’en finit pas chez les fondeurs !! AMD a officialisé sa capacité à graver des CPU en 7 nanomètres et prévoit une arrivée de prototypes en 2019.

Plus les CPU sont gravés finement, plus ils bénéficient d’atouts physiques. En effet, une gravure fine permet d’avoir un avantage sur la taille, l’énergie et la chaleur. Les futurs processeurs seront donc véritablement de petits monstres de puissance qu’ils ne le sont déjà.

AMD a annoncé récemment qu’ils étaient en phase de pouvoir graver leurs nouveaux processeurs « ZEN 2 » en 7 nanomètres – une version finale commercialisable doit arriver pour 2019 sans plus de précisions à l’heure actuelle. En plus des processeurs, AMD annonce qu’ils seront en mesure de concevoir et produire des GPU « VEGA » dès 2019 aussi en 7 nm.


Là où ça devient intéressant, c’est au niveau de la concurrence. Intel n’est pas encore au 7 nm comme AMD arrive à le faire en ce moment. Intel est d’ailleurs un peu en retard sur leur planning, notamment quant à la sortie des CPU à base d’architecture « Cannon Lake »… en 10 nm !
Concrètement, Intel n’est pas encore au point pour graver aussi finement qu’AMD à l’heure actuelle. Il se murmure toutefois qu’Intel est capable d’atteindre les performances / capacités en 10 nm qu’un CPU en 7 nm. Il n’y a pas encore de specs officielles, aucune annonce… Armons-nous pour le moment de patience…


Et pour l’utilisateur final, quels sont les apports ?

Dans un premier temps, un changement complet des machines ! Eh oui, comme chaque changement d’architecture CPU, il faut changer la quasi intégralité des composants. Ce qui impose donc un nouvel investissement qui n’est pas forcément prévu.
Ces processeurs permettront aussi d’atteindre un nouveau sommet en terme de puissance de calcul pour les processeurs les plus hauts de gamme. Avec l’arrivée folle des contenus 4K ou HDR et l’intelligence artificielle, les CPU (et autres composants autour) vont chauffer et être amenés à être exploités de façon importante… ! Les gains en performances ne seront donc pas négligeables pour assurer une bonne expérience.

Enfin, le fait qu’AMD revienne sur le devant de la scène permettra au client final d’avoir un nouveau choix matériel à faire. Le « presque monopole » d’Intel depuis des années est en train de vaciller et… tant mieux ! La course aux CPU s’était arrêtée assez brutalement avec l’arrivée des Intel Core 2 Duo (et suivants) et AMD était très en arrière sur le plan technique. Alors oui, il s’agit surtout d’une course à la plus grosse puissance en Gigahertz… Maintenant, c’est aussi une course sur les capacités et la sécurité du processeur et de son écosystème.

Les années qui arrivent s’annoncent assez palpitantes pour les processeurs grands publics… !

Source
LesNumériques

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close