Google Drive est connu de tous aujourd’hui – L’éditeur n’a pas créé d’outil pour pouvoir synchroniser votre Drive sur / dans votre Debian ; Grâce à Jedediah04 via Twitter, j’ai découvert l’outil qu’il faut !

Cet article n’est pas là pour débattre sur le pour ou contre l’utilisation de Google Drive – Il s’agit d’un tutoriel pour que vous puissiez utiliser votre « conteneur » sur votre Linux.

C’est bien dommage d’ailleurs que les devs chez Google n’aient pas « pensé » à créer ce genre d’outil. Puisqu’il n’y a pas d’outil officiel, il faut se rabattre sur un outil tiers. L’utilitaire en question est « GDrive« .
Pour vous le procurer, il faut aller sur le GitHub du développeur, dans la partie téléchargement – Lien direct

Attention, les affichages / ajouts / suppressions de fichiers se feront uniquement à la racine de votre Google Drive. Vous ne pourrez pas vous diriger dans l’arborescence de votre conteneur via l’utilitaire en ligne de commandes.

Ne sachant pas comment ouvrir des liens GitHub sous Debian en CLi, j’ai téléchargé le fichier sur une autre machine pour ensuite transférer en SFTP le fichier sur le linux concerné.

Téléchargement & Installation

Vous avez plusieurs versions, chacune correspond à une architecture différente : choisissez celle qui correspond à votre système – Dans la majorité des cas et pour l’exemple, il faut sélectionner « drive-linux-x64« .

L’installation de l’outil est simple :

sudo install drive-linux-x64 /usr/local/bin/drive

Toutefois, l’installation n’est pas totalement terminée : vous devez lancer une première fois « GDrive » pour créer le token d’authentification – dans votre shell, lancez la commande suivante :

drive

L’outil va alors vous afficher un lien pour vous rediriger vers Google Drive « online » : le lien hypertexte va vous permettre de générer un token d’authentification (Oauth) pour autoriser « GDrive » à communiquer et ajouter/modifier/supprimer des fichiers et des dossiers.
Naturellement, vous devez vous connecter avec le compte GMail où vous souhaitez stocker les fichiers.

Le site web va alors vous afficher un code unique – ce code est à copier/coller dans votre shell, puisque GDrive attend cet identifiant.

Après cette étape d’authentification, le logiciel est alors fonctionnel !

[divider style= »solid » top= »10″ bottom= »10″]

Exemples d’utilisation

Afficher la liste des fichiers récemment ajoutés/modifiés/utilisés/supprimés.

drive list |more

Plus il y a de fichiers dans la liste, plus le chargement sera long.

Télécharger un fichier de Google Drive via son ID

drive download --id ID_FICHIER

Exemple d’un ID de fichier : 0B4mbjXEHuk7vcnpWNml3RGlRZmc

Envoyer un fichier ou dossier sur votre Google Drive

drive upload --file NOM_FICHIER_OU_NOM_DOSSIER

Vous avez maintenant les cartes en main pour pouvoir exploiter votre Google Drive sur votre Debian en lignes de commandes !