Le serveur nginx peut s’installer soit via les dépôts officiels de Debian, mais aussi en passant directement sur le site web de l’éditeur.

En passant par le site web, vous vous assurerez d’avoir une des dernières version en date, selon le canal que vous avez choisi.
Cet article se basse sur un Debian 9.4 stable.

[divider style= »solid » top= »10″ bottom= »10″]

Avant de se lancer dans le téléchargement de nginx, il faut récupérer la clé du dépôt :

wget http://nginx.org/keys/nginx_signing.key

La clé va être récupérée à l’endroit où vous êtes actuellement. Il faut ensuite ajouter cette clé dans le trousseau, via la commande suivante :

apt-key add nginx_signing.key

Pour avoir la liste des dépôts officiels de nginx, je vous conseille de créer un fichier « nginx.list » dans le dossier « sources.list.d » – ainsi, vous garderez un fichier « sources.list » de base propre et vous pourrez moduler librement vos autres listes de dépôts.

nano /etc/apt/sources.list.d/nginx.list

La contenu du fichier « nginx.list » doit être équivalent à ceci :

deb http://nginx.org/packages/mainline/debian/ stretch nginx
deb-src http://nginx.org/packages/mainline/debian/ stretch nginx

Enregistrez et fermez le fichier.
La liste complète des paquets peut alors être mise à jour avant de lancer l’installation :

apt update && apt upgrade

Il est dès à présent possible d’installer le nouveau serveur web « superchargé » (dixit le slogan sur le site officiel) !
La commande est très simple, comme toute installation de paquet sur un serveur Debian :

apt install nginx

La dernière version (au 30/08/2018, la version 1.15.3) est alors dès à présent installée et prête à l’emploi ! Facile non ?

[divider style= »solid » top= »10″ bottom= »10″]

Attention !

De par cette installation, vous n’aurez pas par défaut les dossiers « sites-available » et « sites-enabled« . Dans cette configuration d’nginx (via les dépôts officiels donc), les fichiers « vhost » de vos sites web doivent se mettre dans le dossier « /etc/nginx/conf.d » et tous les fichiers se finir par « .conf« .
Il n’y a pas de blocage ou autre si vous utilisez les dossiers « sites-xxx » ou le dossier « conf.d » : il s’agit purement d’une organisation interne qui ne retient qu’à vous de choisir.

[divider style= »solid » top= »10″ bottom= »10″]

L’installation d’nginx via les dépôts officiels a une autre spécificité : un utilisateur est créé en plus de www-data. Encore une fois, il n’y a pas de standard imposé. L’utilisateur de vos applications / dossiers web peut donc être soit « www-data » ou « nginx » si vous utilisez la configuration par défaut. Si vous souhaitez utiliser « www-data », vous devrez modifier le fichier « nginx.conf » et changer l’attribut « user », en début de fichier.
Vous pouvez aussi choisir un tout autre utilisateur pour le serveur web et les dossiers / applications web.

Sachez aussi qu’il n’y a pas beaucoup de modules installés – Si vous avez besoin d’activer des modules spécifiques, vous devrez compiler à la main nginx et ses modules.

Prochaine étape, installer PHP7 !

Source