A la découverte de Grand Theft Auto (GTA) V

Grand Theft Auto, plus communément appelé « GTA » est un jeu mythique qu’on le veuille ou non.

Depuis le 14 avril 2015, la version PC de GTA V est disponible au grand bonheur des « PCistes »… Et moi-même y compris !
J’attendais énormément ce jeu, au point de ne pas en regarder les vidéos de gameplay et autres streaming… Je me suis même interdis d’y jouer sur console pour ne pas me gâcher le plaisir et attendre cette version PC comme le sésame, le saint Graal !

J’ai décidé d’écrire un article quant à la série GTA et GTA V, parce que c’est pour moi LE meilleur GTA de tous les temps à aujourd’hui, vraiment.
Rétrospective ci-dessous.


L’histoire du jeu

GTA I & II

La série Grand Theft Auto a pris racine vers les années 1997 – 1998 ; Le jeu était en 2D et le but principal était… De devenir un malfrat, clairement. Vols de voitures, extorsions, rixes, assassinats bref, de quoi occuper sa journée dans GTA. N’ayant pas joué à ce GTA, je ne peux vous en dire plus dessus.
Le premier GTA auquel j’ai joué est le « Grand Theft Auto II » (GTA 2) (1999)- Dans une ville « futuriste » (entendez pas là inexistante), vous devez accomplir des missions qu’on vous proposait via des bornes téléphoniques publiques, tout en faisant attention aux trois gangs présents partout dans la ville. Selon votre allégeance à un gang spécifique, les deux autres pouvaient entrer en guerre contre vous, en vous bloquant ainsi des missions et donc la progression.
Il vous alors trouver le juste milieu pour faire « plaisir » aux trois gangs et pouvoir continuer votre histoire et terminer le jeu… Et ce n’était pas du tout simple à l’époque, loin de là ! Il fallait vraiment être « bon » pour réussir certaines missions et autres défis…


GTA III

L’arrivée de GTA III est un énorme bouleversement pour l’histoire du jeu : Il s’agit du premier GTA en 3D… !
C’est une très grosse révolution ! Alors certes nous sommes en 2001, il y a déjà des jeux 3D, mais aucun n’égale GTA III ! Dans ce jeu, vous incarnez un truand qui se fait « plus ou moins » kidnapper (un comble… !) pour pouvoir se racheter. De nouvelles missions vous attendent un peu dans tous les coins de la carte, tout en prenant soin de casser des mafieux dans tous les sens.
La particularité de ce jeu : votre personnage est totalement muet… ! Il arrive en mission, il prend les informations (papiers ou oral) et… effectue le travail comme un chien bien dressé.
La possibilité de personnaliser le jeu avec des mods est là aussi une grosse révolution pour l’époque – Et certains mods son d’une qualité incroyable !


GTA Vice City

Prochaine étape dans la série GTA, le fameux Vice City. Fini l’ambiance noire de GTA III, vous voilà à Vice City, sur les côtes de la Floride. Ce GTA est coloré, « ensoleillé » (sans mauvais jeu de mots) et assez novateur : vous pouvez piloter des motos et des hélicoptères !! Petite révolution dans la série, puisqu’il n’était pas encore possible de faire cela auparavant.
Vous incarnez un certain « Tommy Vercetti« , avec des airs de touriste grâce à sa chemine hawaïenne bleue. Son but ? Cherchez bien, vous trouverez facilement…
Comme tout GTA qui se respecte, de nouvelles missions s’enchaînent entre vols, casse et autres assassinats en tout genre.
L’ambiance qui y règne n’est pas la même que dans les précédents GTA – On sent ici, dans Vice City, un renouveau dans la série… Et c’est tant mieux !
Tout comme GTA III, les mods ont permis d’avoir un jeu personnalisable dans tous les sens et parfois même d’une façon totalement délirante…


GTA San Andreas

Vient ensuite GTA Sans Andreas, LE GTA le plus plébiscité par tous !!!
Il faut avouer que ce GTA est une pépite compte-tenu des possibilités qui vous sont offertes dedans ! Vous incarnez Carl Johnson, un afro-américain faisant parti d’un gang (Groove Street) en guerre contre les Ballas (« Violets ») – L’ambiance est nettement moins à la rigolade que Vice City dans San Andreas.
Le thème principal : La drogue. La majorité des missions tournent autour de la drogue, que ce soit pour le trafic / deal / vente / règlements de comptes.
Plusieurs nouveautés sont introduites dans ce GTA : Les vélos (avec leurs sauts et leur vitesse improbable), le coiffeur, le tatoueur, le tuning (!) et… la gestion de soi ! En effet, il fallait prendre soin de sa musculature, de son endurance, de sa santé – Trop de malbouffe et pas assez de sport, et vous devenez obèse !
Via des mods, il vous est possible de fumer, vous droguer, vous alcooliser et même d’avoir des rapports sexuels.

Un mod en ligne non-officiel est même apparu pour ce GTA – Certes les déconnexions et autres bugs étaient fréquents, or il était possible de jouer à une douzaine ensemble, dans la carte entière de San Andreas pour y faire ce que bon vous semble…


GTA IV

En 2008 est sorti GTA IV et ce jeu… Laisse un goût un peu amer.
L’ambiance est moins aux trafics de drogue (il y en a toujours, rassurez-vous), ici c’est bien plus sombre et machiavélique que les autres GTA.
Votre personnage (Niko Bellic) est un immigré de l’Europe de l’Est venu dans l’optique de « vivre le Rêve Américain » comme lui a fait miroiter son cousin… Et forcément, rien ne va se passer comme prévu.
Les missions sont souvent des règlements de compte entre petits malfrats et autres « gros poissons ». Votre but principal : vous salir les mains pour éliminer rapidement et efficacement. Facile non ? Sacré rêve américain… Toutefois, en y jouant de longues heures, il y a un manque « le truc » GTA – Il s’agit de mon avis…
Un téléphone portable fait son apparition dans le jeu et il est utilisable ! Réception de missions, appels d’urgence ou activation de codes de triche, vous ne pourrez pas vous passer de votre téléphone virtuel !
Dans ce GTA, les graphismes et la jouabilité sont forcément accrus comparé aux autres GTA. Cependant, un « vrai » mode Online est mis en place et c’est remarquable d’efficacité ; Malgré l’ambiance enfantine dans le multijoueurs (pour rappel, jeu interdit aux moins de 18 ans…), les parties sont endiablées et c’est vraiment le bon point de ce jeu.


Je passe les versions sur consoles portables qui sont pour moi de « simples chapitres » histoire de calmer les joueurs sur ces machines.

C’est ainsi qu’arrive GTA V – LE GTA par excellence, celui qui fût tant attendu sur PC (plus d’un an et demie) et qui a même fait l’objet d’une pétition sur change.org pour « pousser » les studios Rockstar à porter le jeu sur PC.


L’histoire dans GTA V

Attention, des passages peuvent vous dévoiler des scènes du jeu que vous n’avez peut-être pas encore vues / jouées…

Deux des trois personnages jouables se connaissent déjà bien, et même très bien puisqu’ils ont effectués ensemble un (gros) casse… qui a mal tourné. Le jeu démarre 9 ans plus tard après ce casse, lorsque chacun a trouvé sa voie et un semblant de vie « normale ».

GTA V revient un peu aux sources fondamentales de la série, à savoir le vol de véhicules (d’où le nom de la série au passage…) et le braquage.
L’aire de jeu est immense… ! Vous avez à disposition plusieurs environnements et plusieurs ambiances bien distincts et définis – Désert, Montagne, Ville, Ghetto, Plage. La transition entre les environnements est très bien faite et on se prend fréquemment à se « balader » dans la carte plutôt que d’effectuer des missions et autres défis…
Les fameux « sauts uniques » sont présents, de même que le défis « Passer sous les ponts » – Et croyez-moi, certains sont vraiment tordus et compliqués.

Le jeu se déroule dans les années 2000, les riches sont de plus en plus riches et les pauvres sont écartés de la ville et se retrouvent dans le désert. Certains parrains ont trop d’argent et s’ennuient profondément, il vous faudra donc les distraire de toutes les manières possibles.
La ville est corrompue non seulement par la drogue (Méthamphétamine – vous sentirez dans certaines missions quelques rappels à la série US Breaking Bad) mais aussi et surtout par l’argent ! Parce que oui, le premier centre d’intérêt de tous dans ce GTA, c’est le dollar $.

Toutes les missions que vous effectuerez sont en fait des préambules pour la dernière grosse mission à effectuer en fin de jeu – tout au long de l’histoire, différentes phases vont se produire et vous donneront des « clés » pour la suite des missions.
Rappelez-vous bien l’objectif principal des trois personnages : faire leur come-back pour engranger du cash à foison !

Vous devrez ainsi effectuer différentes missions entre les trois personnages présents dans le jeu dont voici les informations.


Les personnages de GTA V

Attention, des passages peuvent vous dévoiler des scènes du jeu que vous n’avez peut-être pas encore vues / jouées…

GTA V est un peu le melting-pot de la série GTA.

Vous contrôlez (chose peu commune) non pas un mais trois personnages simultanément ! A ma connaissance, c’est la première fois que je vois dans un jeux vidéo la possibilité de contrôler trois personnages en même temps (ou presque) tout en les voyant s’occuper « naturellement » lorsque vous ne les contrôlez pas.
Il y a « Franklin« , « Michael » et « Trevor« . Chacun de ces personnages a une histoire qui lui est propre. Vous prenez très vite part à cette histoire lorsque vous prenez le contrôle des personnages.


Franklin

C’est le premier personnage que vous allez « contrôler » – Ancien dealer et trafiquant de drogue dans son quartier, Franklin vit au départ chez sa tante qui lui sert de planque ponctuelle.
Lors d’un casse chez un certain Michael, Franklin va alors se faire prendre et rencontrer Michael – ils vont devenir par la suite « complices » et provoquer toute une suite de casse et autres assassinats plus ou moins voulus…

Ce personnage me fait penser à Carl Johnson de San Andreas pour plusieurs raisons :

  • On y retrouve l’histoire de drogue / trafic ;
  • Le gang des Ballas est de retour et de nouveau l’ennemi public numéro 1 dans GTA V pour Franklin ;
  • L’histoire du personnage Franklin est quelque peu similaire à Carl Johnson ;
  • L’ambiance « ghetto » de San Andreas réapparaît avec Franklin, notamment au niveau des postures et du vocabulaire.

Michael

Michael est jouable assez rapidement après l’altercation qu’il a avec Franklin pour un différend de véhicule. Ce personnage a aussi une sombre histoire (oh, étonnant !) : ancien braqueur chevronné, il a vécu pendant longtemps à commettre des casses et des crimes pour pouvoir subvenir aux besoins de sa famille… et de son plaisir personnel !

Disposant d’une jolie maison sur les hauteurs de Vinewood, c’est le personnage jouable le plus bourgeois de GTA V. Et celui-ci me fait penser à Vice City :

  • La drogue n’est pas spécialement présente (il y en a toujours un peu dans quelques coins…), il s’agit là plutôt de trafic en tout genre et surtout de casses / chasse à l’homme qui rapportent gros ;
  • Le personnage qu’est Michael fait penser à Tommy Vercetti de Vice City, non pas par sa ressemblance mais par l’ambiance qui règne – Sexe et alcool avant toute chose !
  • Le côté Business Man est aussi de la partie – Michael est assez entrepreneur et c’est avec lui que vous pourrez acheter des commerces en tout genre dans GTA V.

Trevor

Âmes sensibles s’abstenir ! Trevor Philips est… MALADE. Dans tous les sens du terme.
Si vous cherchez un personnage sanglant, drogué, alcoolisé 18h sur 24, expert en situations cocasses et incongrus… Vous avez trouvé le bon – Trevor !

L’ambiance et l’environnement qui règne autour du personnage est morbide et vraiment rocambolesque. Trevor ne se pose pas 20 questions : il fonce, tue, dérobe et efface les traces… quand il y pense.
Ultra-violent et psychotique, ses excès d’humeur peuvent en devenir même hilarant.

Trevor me fait penser aux jeux GTA IV et GTA IV The Lost And The Damned :

  • Trevor est revenu à Los Santos pour vivre son rêve américain (à sa manière) et se venger d’un certain… Michael !
  • L’ambiance GTA IV est présente : Trevor n’a pas réellement de but précis, il souhaite juste se faire du cash facilement et supprimer tous ceux qui lui barrent la route…
  • Le gang des bikers « The Lost » est présent dans GTA IV (Niko Bellic en fait un certain carnage… mais pas aussi important que celui de Trevor !) et dans l’extension GTA IV « TLAD » – Vous retrouverez ces bikers dans GTA V… Et vous les massacrerez aussi comme dans GTA IV !

Comme vous avez pu le lire dans la brève présentation des trois personnages, il est donc possible de retrouver des « traces » des anciens GTA – (Vice City, Sans Andreas, IV et extensions du IV)… Pour notre plus grand plaisir ! Avoir un assemblement complet et complexe des différentes ambiances tout en pouvant les réunir fréquemment pour des missions communes est tout simplement extraordinaire !


Les avancées techniques / technologiques

Le moteur graphique (« RAGE » – Moteur propriétaire des studios Rockstar) est toujours utilisé pour ce GTA et encore une fois, il nous prouve qu’il est toujours à la hauteur ! Alors certes ce n’est pas aussi beau (dans certains cas) qu’un Battlefield 4, mais comme j’en parlais à un ami, le monde est ouvert totalement (sauf les batiments… mais c’est une habitude dans les GTA) et SANS chargements… ! Regardez la carte…


Amoureux des animaux et des bêtes, vous allez être servis ! Parce que oui, ce jeu vidéo, ce GTA intègre des animaux !!! Chiens, chats, coyottes, biches, cerfs, jaguars, requins, mouettes, singes, poules, cochons… Ces animaux se trouvent en fonction des environnements – Les chiens et chats sont surtout dans les zones rurales, les cerfs / biches / jaguars dans les montagnes et ainsi de suite…
Franklin a son chien, un Rottweiler nommé « Chop » (vous ne pouvez pas changer son nom) dont vous devez prendre soin : le promener (uniquement en compagnie de Franklin), jouer « à la balle » et le faire participer à quelques missions (vous n’aurez pas le choix).


Une autre fonctionnalité intéressante et novatrice concerne l’application « iFruit » – Cette application est bien réelle et est à installer sur votre téléphone / tablette ! Elle vous permet d’accéder à des options complémentaires quant à votre progression et vos personnages. Vous pourrez ainsi personnaliser un peu plus vos personnages… et le reste est à découvrir par vous-même :-).


Le mode Online de GTA V est poussé à un niveau encore plus haut comparé à GTA IV. Vous avez la possibilité de participer à des épreuves plus déjantées les unes que les autres et ce de façon très fluide malgré les petites connexions internet que certains peuvent avoir.
Je préfère vous prévenir, les joueurs sont pour la plupart… chiants et tellement gamins. Si vous allez en Online, n’oubliez pas d’activer le « mode Passif » si vous souhaitez vous balader tranquillement entre amis…


Les activités complémentaires que vous pouvez effectuées avec les personnages joueurs sont assez saisissantes de réalisme – que ce soit du Golf, du Tennis ou encore un saut en parachute, rien n’a été laissé au hasard et tant mieux !
Ces activités annexes sont là pour « se détendre »… Quoi qu’ils faut toutefois du cran pour battre certains niveaux… !
Dans tous les cas, je vous conseille fortement de tester ne serait-ce qu’une fois chaque activité, vous ne serez pas déçu et vous y reviendrez certainement !


La dernière grosse nouveauté et pas des moindres, c’est l’arrivée d’une nouvelle façon de voir le jeu… Vous avez maintenant la possibilité de jouer en mode FPS, à la première personne !! Vous pouvez ainsi être « réellement » dans la peau de votre personnage et être au cœur de l’action en toute circonstance !
Cette vue FPS fonctionne aussi dans les véhicules qu’ils soient terrestres, maritimes ou aériens.


Conlusion – avis personnel

ENFIN ! Enfin un GTA complet, avec différents univers tous aussi barrés les uns que les autres et pourtant si proches !
Enfin un GTA avec du sexe, de la drogue, des casses, des meurtres et du langage cru à foison !!!

L’attente fût longue (plusieurs années quand même… !) mais une belle récompense qu’est cette version PC ! Les graphismes sont beaux et complexes, la jouabilité est excellente, la carte est impressionnante quant à la taille…
Ce qui est frappant de réalisme, ce sont les actions / réactions des PNJ – partout où vous irez dans le jeu, les PNJ seront en action quelconque selon l’environnement à proximité : en montagne, vous trouverez des randonneurs, des joggeurs, des personnes qui font du trek, d’autres en motocross – quad ; à la plage, vous trouverez des baigneurs, des personnes qui bronzent, d’autres qui font du jet-ski ; dans le désert, puisque c’est la misère, vous trouverez de nombreuses personnes faire la manche, fouiller dans les poubelles, voler ou encore dealer… Bref, il y a toujours des interactions et c’est phénoménal ! Vous pouvez prendre part à ces interactions !

La vue FPS est certes intéressante dans quelques situations, mais franchement, GTA, c’est de la troisième personne uniquement – Nous (les joueurs de GTA depuis plusieurs années) sommes formatés pour jouer en troisième personne sur le jeu. Je n’utilise que très rarement la vue FPS, même en cruise

Des événements aléatoires se produisent partout en ville, quelque soit les circonstances – comprenez par là que vous soyez en mission ou pas. Du vol à l’arrachée au braquage qui tourne mal, vous pouvez aider les PNJ ou alors… les laisser tomber, mais vous n’aurez pas de récompenses.
Dans tous les cas, vous pouvez toujours voler les voitures de chacun, vous avez même le droit de prendre pour prétexte que c’est le titre du jeu qui vous y oblige… – « Le Grand Vol de Véhicules« … Bref, passons.

J’avais un peu peur que cette version de GTA sur PC soit en dessous des promesses de Rockstar – Je me souviens de leurs annonces en nous disant que cette version PC serait exceptionnelle, contre toute attente, que tous les joueurs PC seraient totalement surpris et « contents » de cette version… Et j’avoue qu’ils ont tenus leurs promesses, vraiment !
Cette version PC est LARGEMENT (et je pèse mes mots) au dessus des versions consoles, de loin !

Bref, GTA V, c’est LE JEU PC de la décennie.

Vous n’avez pas encore acheté le jeu ? FONCEZ !


Informations diverses et complémentaires

GTA V est un jeu qui a eu un tel engouement qu’il s’est permis de battre des records (source Wikipédia) :

  • Meilleure vente de jeu d’action-aventure en 24h (11,210 millions de ventes) ;
  • Meilleure vente de jeu vidéo en 24h (11,210 millions de ventes) ;
  • Divertissement le plus rapide à atteindre 1 milliard de dollars (trois jours) ;
  • Jeu vidéo générant le plus d’argent en 24h (815 millions de dollars) ;
  • Jeu vidéo le plus rapide à atteindre 1 milliard de dollars (trois jours) ;
  • Bande-annonce la plus vue pour un jeu d’action-aventure (41 739 961 au 25/04/2015).
  • Jeu le plus vendu de tous les temps au Royaume-Uni ;
  • Troisième jeu le plus vendu au monde avec plus de 47 millions d’unités (au 14 avril 2015).

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close