Essai du NAS Asustor AS1002T v2

Il y a des matériels comme cet AS1002T v2 qui méritent d’être connus. En effet, le petit nouveau d’Asustor n’est pas un monstre de puissance, loin de là. Il ne cible pas le gratin des NAS, plutôt la polyvalence et l’accessibilité.

Spécifications du matériel et présentation

Les informations sont reprises depuis le site officiel.

  • CPU : Marvell ARMADA-385 1.6GHz (Dual-Core) avec chiffrement AES
  • Mémoire : 512 Mo L-DDR3 (non extensible)
  • Emplacement de disques durs : 2 x SATA3 6Gb/s (3.5″)
  • Capacité brute interne maximale : 24 To  (12 To HDD x2 en RAID-0)
  • Maximum de baies de disque dur Asustor compatibles avec l’unité d’expansion : 10
  • Capacité brute maximale avec les unités d’expansion : 120 To  (12 To HDD x10)
  • Taille maximale de volume simple : 16 To (selon formatage du système de fichiers)
  • USB 3.0 x2
  • LAN : 1x Gigabit Ethernet

Ce NAS a une vocation purement stockage et partage de fichiers. Il s’agit d’un matériel disposant de deux baies, acceptant deux disques durs 2,5 ou 3,5 pouces allant jusqu’à 12 To chacun. Comportant 2 ports USB 3 (un en façade, l’autre à l’arrière), vous pourrez aisément brancher disque dur externe / clé USB pour divers usages (sauvegarde complémentaire par exemple).

Très petit par sa taille, le NAS en est alors très peu bruyant et ne chauffe pas du tout. Il est facilement « encastrable » et sait se faire discret en toute utilisation. Vous pouvez par ailleurs modifier l’intensité des couleurs des LED en façade dans les options d’ADM (plutôt rare sur les NAS encore aujourd’hui !). Tous les NAS Asustor bénéficient de cette option, pratique !


Pour quel public et quelle utilisation ?

L’AS1002T v2 s’adresse très clairement à la foule ! Un NAS peu encombrant, abordable, accessible d’un point de vue logiciel grâce à ADM 3.2, il peut s’agir d’un best-seller dans sa gamme.
Vous n’êtes pas informaticien ? Aucun problème pour préparer le NAS physiquement et logiciellement. Avec sa conception « sans outils », vous pourrez monter désassembler le NAS et monter les disques durs sans un seul tournevis, grâce aux vis à main !

Clairement destiné au stockage pur de fichiers, vous pourrez exploiter les facilités et possibilités d’ADM 3.2 pour accéder à vos données depuis le web. Le partage est facilité et sécurisé, en plus d’avoir un contrôle total sur vos données. Vous cherchez un NAS simple, performant pour du stockage et en plus économique ? L’AS1002T v2 est là pour vous !

Pour les TPE, le NAS peut être très utile pour en faire soit un serveur de partage simple de fichiers ou encore s’en servir d’espace de stockage pour un extranet.

Pour les moyennes et grandes entreprises, ce NAS sera utile (avec de gros disques durs) comme solution de sauvegarde déportée pour des fichiers peu critiques. De plus, grâce à ses baies d’extension, vous pourrez décupler grandement l’espace de stockage disponible…


Galerie photo

Ci-dessous quelques photos issues du test de cet AS1002t v2.


Petit à l’extérieur, grand par son adaptabilité

Comme dit précédemment, vous pourrez connecter des baies d’extension à l’AS1002T v2. De par sa forme de NAS plein de disques durs, les baies d’extension Asustor vous permettront d’augmenter la taille de votre NAS actuel sans faire de modification de votre système de fichiers ! 
Concrètement, l’utilisation peut devenir nécessaire lorsque vous êtes à court de place sur votre NAS actuel. Attention, il ne vous sera pas possible toutefois de modifier votre RAID / système de fichiers en ajoutant la baie de stockage.

La connexion de la baie d’extension se fait par le biais de la prise USB 3.0 (uniquement sur la prise USB à l’arrière). Cette baie d’extension peut s’ajouter dès lors que vous en avez besoin, il n’est pas nécessaire de l’ajouter dès l’initialisation du NAS. Un gros avantage pour la gamme des NAS Asustor !


ADM 3.2, l’OS d’Asustor

Fourni par défaut sur le NAS, vous bénéficierez de la dernière version en date d’ADM, le système d’exploitation d’Asustor. Lors de la première connexion du NAS, vous pouvez utiliser l’application « AiMaster », qui vous sera d’une grande aide pour pré-configurer votre NAS sans utiliser votre PC !

En connectant l’AS1002t v2 à votre réseau local disposant d’Internet, la mise à jour d’ADM s’effectuera avant même l’initialisation de votre espace. Vous pouvez suivre le tout via l’application AiMaster ou en saisissant l’adresse IP du NAS (attribuée par DHCP) dans votre navigateur web. En moyenne, sur les NAS Asustor que j’ai pu tester, l’initialisation a duré moins de 10 minutes, téléchargement et installation d’une nouvelle version ADM compris.

Un article CZS dédié à ADM 3.2 est disponible à cette adresse (CZS)  : vous y trouverez un tour d’horizon de l’OS made in Asustor, une présentation générale et ses atouts. En plus de pouvoir gérer et accéder au NAS depuis le navigateur web, vous pouvez utiliser votre téléphone portable et les applications Asustor dédiées.


En quelques mots…

Un NAS qui m’a surpris ! Simple, rapide pour ce qui lui est demandé, économique en terme d’énergie, un ADM 3.2 dernière génération avec toutes les fonctionnalités… Il a presque tout pour plaire ! Toutefois, si vous craquez dessus, retenez bien qu’il s’agit d’un NAS de stockage de fichiers – n’essayez pas de taquinner les performances en faisant tourner des machines virtuelles gourmandes ou encore faire décoder du H.265 avec son petit Marvell… 😉

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This
Fermer
Fermer