Parce qu'il y a toujours une solution...

Depuis la version 6, VMware a considérablement augmenté la facilité d'installer un vCenter - dès à présent, une machine virtuelle peut être déployée facilement et presque automatiquement !!
Pour se faire, récupérez l'ISO du VCSA depuis le site web VMware à cette adresse. Vous devrez vous connecter à votre compte VMware pour lancer le téléchargement.

A ce jour, VMware encourage fortement les utilisateurs à passer sur le vCenter Appliance et d'arrêter l'utilisation/mise en place sur un Windows Server. La machine virtuelle déployée par VMware est sous base de PhotonOS (l'OS maison typé à la Alpine Linux). Tout est packagé et géré, autant en profiter...
Pour les septiques de la sécurité, Photon OS est libre - le code source est disponible sur GitHub.

Pour l'installation, vous aurez besoin d'une machine Windows, forcément - en effet, l'ISO que vous avez téléchargé est un ensemble d'outil compilé pour Windows uniquement. Un exécutable sera à lancer pour permettre le déploiement du vCenter.

§§ Il n'y aura pas de grand laïus quant à l'installation - les fenêtres sont explicites, il vous suffit de répondre/saisir correctement les informations demandées et le tour est joué.


Etape 1 - Installation / déploiement

Depuis un PC qui a accès à un ESXi, monter l'ISO, se diriger dans "\vcsa-ui-installer\win32" et lancer "installer.exe". L'assistant d'installation va alors se lancer. Ici, choisissez "Installer".

Les autres boutons ("Mise à niveau" et "Migrer") sont utiles si vous passez d'un vCenter "Windows version" au VCSA, ou encore lorsque vous souhaitez augmenter votre version de vCenter.

Gardez les options par défaut - "Instance intégrée de Platform Services Controller".

Entrez l'adresse et l'identifiant "root" de votre serveur ESXi qui va contenir en premier votre vCenter :

Donnez un petit nom à cette nouvelle VM vCenter et saisissez le mot de passe "root" de la VM (différent du mot de passe root des ESXi).

Par défaut, le vCenter se créera pour une infrastructure "très petite" - c'est le choix principal qui correpond à de nombreuses situations (homelab, PME...). Notez que plus vous choisissez une taille importante, plus les ressources nécessaires seront élevées - si vous ne remplissez pas les pré-requis, le vCenter ne sera pas déployé.

L'attribution d'une adresse IPv4 (ou IPv6) est primordiale - retenez bien l'IP pour ensuite vous connecter au VCSA et ainsi l'administrer.
Par principe, je mets l'IP du VCSA dans le même réseau que mes VM (du moins au départ) pour une facilité de gestion.

L'installation prend un vrai temps, quel que soit les perfs de vos machines. Ne soyez donc pas surpris quant aux délais.
L'étape 1 se termine mais ce n'est pas pour autant fini - la configuration va se faire de suite.


Etape 2 - Configuration du vCenter

-

A cet instant, je suis allé voir dans mon ESXi si la VM VCSA était UP : elle l'est ! Direction l'IP du vCenter... Qui est en attente de configuration. Les étapes de post-configuration sont réalisables depuis l'interface web, mais nous avons commencé avec l'applicatif, autant terminer.

Pour rappel, le service NTP est primordial dans une infrastructure VMware. Je mets alors de suite l'adresse IP de mon serveur NTP (ici mon AD) et passe le service en mode automatique.

Le domaine SSO est différent du domaine AD. Il s'agit là du domaine de connexion purement VMware, dans le cas où vous n'avez pas d'AD / LDAP. Par défaut, il est toujours bon de créer un domaine SSO (ça ne coûte rien) et d'y créer un mot de passe (différent du root VCSA et du root ESXi).

Préparez-vous un café, un thé et faite une pause...

La configuration se terminant, le nom DNS de votre vCenter va alors s'afficher - votre VCSA est prêt à l'emploi !

Vous pouvez retourner dans l'interface de configuration de votre VCSA via l'ip/nom DNS suivi du port 5480.


A titre d'exemple, dans mon homelab (Ryzen 7 2700, 32Gb DDR4 @ 3000Mhz, SSD), le VCSA a mis environ 20 minutes pour se déployer. Le CPU a eu un coup de pression... et la RAM était saturée !

-