Utilisation du HPE Service Pack for Proliant sur un ML350p G9 pour Windows Server

Le HPE Service Pack (HPE SPP) est un DVD ou un fichier .ISO comportant les dernières mises à jour des logiciels, firmware et outils pour les serveurs HPE.

Ce pack de mises à jour et applicatif est nécessaire sur tous les serveurs HPE, quel que soit votre OS. En effet, il est impératif d’exploiter ce DVD pour finaliser votre installation de serveur. Selon la date de téléchargement de ce fichier .ISO, vous bénéficierez des mises à jour les plus récentes. En moyenne, HPE fournit un SPP tous les ans, sauf changements majeurs.
Il est vraiment primordial d’utiliser ce SPP avant tout utilisation de votre système d’exploitation – vous vous assurerez par la suite d’avoir un système stabilisé et à jour, d’un point de vue matériel et utilitaires HP.

Pour obtenir ce SPP, vous devez avoir un compte « HPE Passeport« . Ce dernier vous permettra de vous authentifier sur le site HPE et ainsi de pouvoir télécharger le fichier .ISO. Si vous n’avez pas de compte HPE Passeport, vous ne pourrez pas télécharger le fichier. Renseignez-vous auprès de votre distributeur pour ouvrir ce compte (gratuit). A l’heure de saisie de cet article (10 mars 2017), le dernier HPE SPP en date est celui d’octobre 2016 : il est compatible avec tous les serveurs HP / HPE depuis les génération 6, sous un OS Windows Server 2008 ou GNU/Linux ayant un kernel 2.6 au minimum.


Ouvrez le fichier .ISO précédemment téléchargé, puis double-cliquez sur le fichier « launch_hpsum » – Un petit exécutable en « .bat » va s’initialiser : tout un mini serveur web va alors s’ouvrir et vous permettre de suivre de façon intuitive toute la partie installation.
PS : il n’est pas forcément nécessaire d’exécuter le .bat en mode « Administrateur ». Etant connecté avec le compte administrateur local du serveur, je n’ai pas eu de problème de droits d’exécution.

Le chargement de cet exécutable peut prendre quelques minutes, si la fenêtre DOS semble être inopérante vous devez continuer de patienter. La page web va s’ouvrir automatiquement. Vous arriverez sur la page « HPE Smart Update Manager« .

Plusieurs options sont disponibles sur cette interface : pour aller à l’essentiel, il faut cliquer sur le bouton « Localhost Guided Update« . Cette option va permettre l’automatisation de la procédure d’installation et vous faciliter les manipulations. En définitive, vous n’aurez que quelques clics à effectuer et contrôler le bon déroulement des opérations.
Le mode du « Localhost Guided Update » peut être choisi : soit en « interactive », soit en « automatic ». Préférez le mode « interactive« . En effet, avec ce mode, vous aurez un minimum de contrôle sur le système, notamment dans le choix des paquets à installer. De plus, vous saurez ce qui est installé. Le mode « automatic » ne vous laissera pas le choix et forcera l’installation des paquets comme bon lui semble.

Par défaut, l’assistant sélectionnera « interactive ». Cliquez sur le bouton « OK » pour continuer la procédure.
La première étape consiste en deux points :

  • faire le compte-rendu matériel de votre machine
  • faire l’index de tous les applicatifs disponibles sur le DVD et rechercher quelles peuvent être les meilleures mises à jour pour votre machine.

Cette étape est faite automatiquement. Ne cliquez sur aucun bouton. Vous verrez apparaître des barres de chargement au fur et à mesure de la progression de l’installation. Lorsque tous les inventaires sont terminés, cliquez sur le bouton « Next« .
Ne cliquez pas sur le bouton « Start Over« , sans quoi toute la procédure sera refaite à zéro (tout l’indexage).

L’image ci-dessus vous montre que les inventaires sont terminés et que des mises à jour sont nécessaires pour votre système (« update required« ).
L’étape numéro 2 consiste au choix des applications / outils / drivers / firmware à installer. Toutes les mises à jour à effectuer sont déjà pré-sélectionnées en fonction de votre système. Toutes les lignes en verte sont celles sélectionnées – il est très fortement de laisser le choix tel quel, sauf contre indication de la part d’HPE.

Si vous descendez dans la liste, vous verrez quelques autres outils non sélectionnés : ils ne sont qu’optionnel pour votre machine. Par expérience, il est préférable de ne pas installer ces addons complémentaires. Votre système pourrait être instable et certains outils pourraient être incompatibles entre eux.
Le logiciel optionnel et pourtant indispensable que je vous conseille d’installer est le « HPE Insight Management Agents » : c’est grâce à cet ensemble d’outils que vous pourrez superviser votre matériel, via SNMP. Si l’outil n’est pas installé, vous ne pourrez pas faire de supervision.

Pour sélectionner la ligne, cliquer sur le bouton « Select » à côté de la ligne – elle passera alors en verte.
Tout en bas de cette liste, vous pouvez cliquer sur le bouton vert « Deploy« . L’assistant d’installation va alors procéder au déploiement de tous les outils / drivers / firmware sélectionnés précédemment. Tout est automatisé, vous n’aurez pas de manipulations complémentaires à faire. De plus, quant aux dépendances (s’il y en a), elles seront automatiquement installées.

Selon le nombre de paquets à installer et la puissance de votre machine, le déploiement peut durer plus d’une vingtaine de minutes. Dans tous les cas vous verrez où en sont les installations grâce à la barre de progression et au nom de paquet en cours d’installation.
Enfin, lorsque le déploiement est terminé, vous verrez une page avec les résultats, comme ci-dessous :

Il est possible de voir pour chaque installation le fichier journal (logs) ; vous verrez aussi quels sont les paquets qui posent problème et qui n’ont pas encore été installé. Certaines installations ne seront effectuées qu’après le redémarrage de votre machine. L’assistant d’installation vous proposera par ailleurs de redémarrer automatiquement votre serveur et de terminer les installations. Un bouton « Reboot » en bas de la liste est disponible :

Mes tests ayant été fait sur un Windows Server 2012 R2 STD, j’ai eu la page bleue foncée « Installation des mises à jour » lors de la fermeture de Windows – cette dernière est restée plus d’une quinzaine de minutes sur cet état avant de continuer sa progression. Les installations étant nombreuses et lourdes, il est logique que le système mette un peu de temps à s’initialiser. De plus, si Windows Update installe aussi des mises à jour, il va falloir s’armer de patience…

L’installation sera terminée une fois le redémarrage complet de votre machine effectué !
Pour s’assurer du bon fonctionnement et de la bonne mise en place des outils / drivers / firmware, vous remarquerez sur votre bureau un raccourci « HPE Management Homepage » : il s’agit d’une interface web vous permettant une supervision rapide et grossière de votre système. Vous devez vous connecter avec les identifiants « Administrateur » (local) de votre machine :

Une fois la connexion effectuée, voici le genre d’interface que vous obtiendrez :

A l’intérieur, vous aurez toute la supervision de votre matériel (rendu possible grâce à l’installation de l’outil « HPE Insight Management » en partie), les versions des outils / drivers / firmware installés, les messages d’erreur vis-à-vis du matériel embarqué dans la machine et d’autres options dont je vous laisse le plaisir de découvrir.
Dans mon image ci-dessus, deux prises ethernet sont en erreur : tout simplement, les câbles réseau n’ont pas été branché dans ces prises.
Si vous cliquez sur « Software information » dans le carré en bas à gauche, une fenêtre va s’afficher pour vous présenter tous les logiciels HPE installés et leur version :

Vous avez dès à présent un serveur HPE à jour, avec les utilitaires HPE et un monitoring sommaire (mais efficace) ! Il n’est pas conseillé de mettre à jour fréquemment ces outils.
Si vous avez un serveur déjà en production, vous pouvez utiliser le HPE SPP sur ce dernier, à condition d’avoir fait au préalable une sauvegarde complète de votre machine. Si certains outils / drivers / firmware sont en erreur lors de l’utilisation du HPE SPP et si vous avez souscrit un contrat HPE Care Pack, contactez le support technique HPE – ne tentez pas de dépanner vous-même le système, sans quoi vous pourriez rendre le matériel inutilisable et rompre votre garantie.

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer