[Windows Server 2012 R2] Créer une image de capture avec le WDS

Une fois votre serveur WDS installé (tutoriel à cette adresse) et votre image de démarrage créée, une nouvelle étape doit être effectuée : la création d’une image de capture.


L’image de capture est nécessaire pour obtenir une image fidèle du PC à cloner.
Auparavant, vous devez avoir une image de démarrage (Tutoriel à cette adresse).

Dans votre gestionnaire WDS, faites un clic droit sur votre image de démarrage, puis cliquez sur « Créer une image de capture »

Tout comme la création de l’image de démarrage, un assistant va apparaître – La première étape consiste à ajouter un nom sur cette nouvelle image et une description. Pour rappel, le nom que vous entrez dans cette assistant sera visible lors du boot de l’image dans l’environnement Windows PE.

Attention, vous aurez aussi une zone de saisie « Emplacement et nom du fichier » et un bouton « Parcourir » – Cette étape est très importante !

Il faut indiquer l’emplacement de votre (futur) nouveau fichier « capture.wim » > Vous devez le placer dans votre dossier « RemoteInstall« .
Ce dossier correspond à l’emplacement de toutes les images de déploiements / capture de votre serveur WDS.
Les images de démarrage sont stockées dans « x:/RemoteInstall/Boot/x64/Images » (pour le 64bits) ou dans « x:/RemoteInstall/Boot/x86/Images » (pour le 32bits).

Pour une facilité de gestion, il est préférable de nommer ce fichier « capture« .
Cliquez sur le bouton « Ouvrir » pour enregistrer l’emplacement et passer à la création du fichier de capture.

Vous aurez donc le récapitulatif de votre image de capture après avoir sélectionné l’emplacement.

Cliquez ensuite sur le bouton « Suivant » pour finaliser la création de l’image.
Votre gestionnaire WDS vous présentera alors les deux images (démarrage + capture).

6_recap

Il vous faut maintenant préparer votre machine à cloner en lui faisant « subir » un Sysprep…

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close