Deux modes d’installation sont possible pour Proxmox : l’utilisation de l’image ISO officielle ou installer soi-même les paquets nécessaires depuis les dépôts officiels. Dans ce document, je vous propose d’explorer la seconde piste.

Avant propos

Installer Proxmox par dessus votre Debian invoque implicitement que vous maîtrisez déjà le système de base (installation et configuration des paquets et outils usuels), que vous avez déjà configuré le stockage local avec LVM ou ZFS avec cache SSD par exemple.

Si vous n’êtes pas sûr de votre installation ou de pouvoir gérer l’avant-phase d’installation de Proxmox, préférez utiliser l’image ISO officielle qui fera le travail pour vous en quelques clics avec un résultat quasi identique.

Pré-requis et configuration

Avant de se lancer dans l’installation de Proxmox et de ses outils, mettez à jour votre distribution, via un rapide apt update && apt dist-upgrade -y.

Votre machine doit avoir une IP fixe (plus facile à gérer par la suite) et avoir un fichier /etc/hosts correctement rempli. C’est nécessaire pour avoir un hyperviseur fonctionnel et notamment encore plus si vous souhaitez créer un cluster de plusieurs machines.

Créons maintenant un nouveau fichier ayant l’adresse du dépôt officiel de Proxmox.

echo "deb http://download.proxmox.com/debian/pve bullseye pve-no-subscription" > /etc/apt/sources.list.d/pve-install.list

Nous devons certifier le dépôt grâce à sa clé GPG, pour s’assurer que les paquets proviennent d’une source reconnue et valide. La clé GPG est récupérable depuis le site officiel et s’importe de la sorte :

wget https://enterprise.proxmox.com/debian/proxmox-release-bullseye.gpg -O /etc/apt/trusted.gpg.d/proxmox-release-bullseye.gpg

Cette clé concerne aussi bien les dépôts enterprise que les dépôts no-subscription. Par la suite, vérifions son hash :

sha512sum /etc/apt/trusted.gpg.d/proxmox-release-bullseye.gpg

7fb03ec8a1675723d2853b84aa4fdb49a46a3bb72b9951361488bfd19b29aab0a789a4f8c7406e71a69aabbc727c936d3549731c4659ffa1a08f44db8fdcebfa /etc/apt/trusted.gpg.d/proxmox-release-bullseye.gpg

Si tout est OK à partir de cette étape, lançons l’installation !

Installation de Proxmox

Pour ne rien cacher, l’installation est vraiment simple. (re)Mettez à jour la liste des dépôts (suite à l’ajout précédent) via un apt update && apt upgrade -y.

Autre pré-requis pratique pour gérer la partie réseau de façon plus dynamique, le paquet ifupdown2. Cet outil vous permettra de créer/modifier/supprimer des Linux Bridge ou encore des OVS Bridge sans avoir à redémarrer la machine hôte. L’installation se fait via apt install ifupdown2 et supprimera/surchargera le paquet en conflit ifupdown.

Enfin, installez le meta-paquet et s’en suivra une liste de plus de 690 paquets qui seront automagiquement configurés.

apt install proxmox-ve -y

C’est terminé, redémarrez votre machine hôte Proxmox et profitez de votre hyperviseur fraîchement installé ! Ouvrez un navigateur et saisissez l’URL https://ipServer:8006 – bienvenue dans Proxmox !

proxmox web ui

Source = wiki Proxmox

Author

Bercé par l'informatique depuis mon plus jeune âge, je transforme ma passion en expertise.