Intel arrête ses puces « Atom »

Coup dur et sacré revers pour Intel ! L’annonce a été effectuée il y a quelques jours – le fondeur arrête la production de ses puces « Atom », qui étaient destinées aux appareils mobiles principalement.

La quasi totalité des appareils mobiles (tablettes, téléphones portables et autres appareils embarqués) utilisent des puces ARM – qu’elles soient en x86 ou x64, les puces ARM sont puissantes et dotées de fonctionnalités de plus en plus perfectionnées (modem 3/4G, Bluetooth et Wi-Fi).

La conception des puces Atom a été un sacré challenge aussi bien pour Intel que pour les intégrateurs. Les coûts de la R&D pour ces puces étaient tels que les budgets du fondeur ont été plus d’une fois explosé, sans avoir réellement remporté le succès auprès du grand public (du moins, vis-à-vis des matériels qui disposaient de ces puces).

Atom was an expensive failure

The company poured billions of dollars into its mobile business, but Intel failed to unseat market leader ARM. Atom is available in just a handful of smartphones, and the tablet market is declining. PC makers are replacing tablets with detachable devices and hybrids.

Intel n’a jamais cru dans l’avenir de ce genre de marché (et donc de ce type de puce) – pour l’anecdote, Apple avait approchait Intel pour concevoir les processeurs des futurs iPhone, mais le fondeur avait décliné l’offre. De plus, une annonce concernant la suppression de plus de 12 000 emplois a été faite il y a quelques semaines – il y a fort à parier que ces emplois sont plus ou moins liés à la division Intel Atom.


Quel avenir alors pour Intel ?

Intel ne délaisse pas pour autant le marché des puces dite mobiles. En effet, les Intel Core M sont toujours de la partie, mais seront désormais « réservés » aux matériels convertibles, comme les PC portables / tablettes hybrides. Les travaux vont alors se re-centrer sur ces processeurs et permettre ainsi un développement accru.

De plus, la 5G commence à se faire entendre de plus en plus auprès des fondeurs – Intel continue donc ses travaux sur cette nouvelle technologie pour faire partie des leaders à proposer une puce compatible avec cette nouvelle norme de réseau mobile. Selon les dires, la stratégie visée par Intel pour la 5G serait la même qu’avec Centrino – le Wi-Fi équipait presque nativement tous les PC en fin 2004.

The commitment to 5G is a long-term play for Intel, much like its Centrino wireless strategy in 2003 that ultimately made Wi-Fi a ubiquitous feature in laptops. The 5G move also plays into Intel’s preference to focus on future technologies.

Vous pouvez trouver l’article original (en anglais) à cette adresse, sur le site de PCWorld.com.

Source

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Close
Close