La nouvelle mémoire vive pour les GPU arrive

La mémoire HBM2 est le (futur) nouveau fleuron de la mémoire vive. Samsung se dit prêt à produire en masse ces nouvelles puces ultra rapides.

Actuellement, toutes nos cartes graphiques utilisent de la mémoire dite « GDDR5 » – Les futures architectures haut de gamme de carte graphique se passeront de ce type de mémoire pour utiliser un nouveau type de mémoire encore plus rapide, le « HBM2« . Et ça risque d’être du très costaud tant sur le plan technique que sur le plan « utilisation » pour nous, clients finaux !


Rappels sur la GDDR5

Sorti en 2008, la GDDR5 fait effet d’une bombe dans le monde des semi-conducteurs : avec cette puce, les cartes graphiques peuvent embarquer plus de mémoire qu’auparavant, tout en fonctionnant plus vite que la mémoire précédente (GDDR4) avec des cadences encore plus élevées ! La finesse de gravure permet à la GDDR5 d’être facilement produite à grande échelle, puisque les fondeurs sont équipés depuis longtemps, notamment grâce à la finesse de gravure des processeurs. Seul bémol (logique), ça chauffe… et ça peut chauffer très fort !

Toutes les puces mémoires GDDR5 sont mises « à côté » de la puce graphique, il faut donc de la place pour tout contenir (puces, alimentations , connectique) sur une seule et même carte – et certaines cartes graphiques sont très longues (plus de 30 centimètres pour certaines !)

Mais avec les mémoires HBM2, la donne va changer…


HBM2, quézako ?

Ce type de mémoire « vive » pour les cartes graphiques va très certainement révolutionner nos usages et notamment du côté pro’. Pour faire simple, cette mémoire a une bande passante extrêmement plus importante que la GDDR5 (on parle de 256 Gbit/s de vitesse par module), en plus d’être empilée par 4 pour doper la quantité de mémoire vive embarquée sur les cartes graphiques ! Un module HBM2 actuel comporte 4 Go de mémoire vive. Les prochains modules doubleront cette quantité pour passer à 8 Go – les premières cartes graphiques à bénéficier cette architecture pourrait donc se voir avec un minimum de 16 Go de mémoire vive et d’une bande passante d’au moins 1 024 Gbit/s (cumulé par 4 modules) !

Les cartes graphiques équipées de puces mémoires HBM2 garderont pour le moment le bus PCI-Express pour être connectée sur la carte-mère. Vous n’aurez donc pas besoin de changer tout votre matériel informatique pour installer votre nouvelle CG. Attention toutefois à l’alimentation, ces cartes risquent d’être assez friande d’électricité, notamment lors d’une utilisation intensive (qui à dit « miner du bitcoin encore plus rapidement » … ?!).


« By mass producing next-generation HBM2 DRAM, we can contribute much more to the rapid adoption of next-generation HPC systems by global IT companies. Also, in using our 3D memory technology here, we can more proactively cope with the multifaceted needs of global IT, while at the same time strengthening the foundation for future growth of the DRAM market »

Sewon Chun, Senior Vice Président du département « Memory Marketing », Samsung.

Là où ça devient intéressant, c’est la puissance de ces puces – les supercalculateurs dont déjà appel aux cartes graphiques (et donc aux GPU) pour les calculs complexes ; avec ce type de carte, les calculs peuvent être encore plus important et plus grand…

L’autre point à surveiller, c’est l’architecture « Pascal » d’Nvidia. Prévue pour 2016, cette nouvelle architecture bénéficiera peut être des travaux de Samsung (et de ses partenaires) pour concevoir des cartes graphiques disposant de puces HBM2 – Attendons donc la série des « GTX1000 » pour en savoir plus ! De plus, avec ce genre de carte graphique doté de puces HBM2, la VR va pouvoir se démocratiser un peu… seulement si les casques coûte moins chère !

Vous pouvez retrouver l’annonce officielle de Samsung à cette adresse.

Source

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez-moi !

L'article vous a plu et vous souhaitez m'aider à vous fournir plus de contenu ? Partagez gratuitement et SANS tracking cet article, je vous en serai très reconnaissant ! :-)

Shares
Fermer
Fermer