Le cinéma en 4DX, on s’y croirait presque !

Récit d’une nouvelle expérience, inédite pour le coup et novatrice ! Après avoir longuement exploité la 3D (cinéma et écran personnel) il fallait bien quelque chose de nouveau pour attirer la foule !


4DX, de la 3D version X ?

C’est un peu tordu comme titre, je vous l’accorde. Clairement parce que je n’ai rien trouvé de mieux pour vous apâter – avouez, ça marche non ?

Qu’est-ce que la 4DX ? C’est un ensemble de plusieurs technologies pour vous faire profiter d’une expérience cinématographique bien plus immersive qu’auparavant. Le vent et ses rafales, la pluie, l’orage, le brouillard et la brume, la neige (oui !), la fumée, les odeurs, les effets de vitesse ou encore la lumière seront synchronisés avec les images.
Dans un premier temps, l’image. Pas de très gros changements, il s’agit d’un film en 3D (obligatoirement) donc le port de lunettes spécifiques est de rigueur. Selon les salles, la taille de l’écran sera plus ou moins grande, il ne semble pas y avoir de pré-requis ou de limitations.


Eh oui, un cinéma 4DX, c’est le fait de pouvoir ressentir encore plus le film que de le voir de façon statique. En fonction des scènes, votre siège et l’environnement de la pièce seront « impactés ». Lorsqu’un individu se met à tirer, vous sentirez un petit jet d’air sec prêt de votre nuque, ou en face de vous. Si vous êtes dans une voiture qui roule sur un terrain cassé, vous sentirez dans votre siège toutes les aspérités de la route – votre siège vibrera, se balancera de gauche à droite ; il peut même plonger ou partir en arrière ! On se croirait presque dans un manège à sensations fortes !

Un autre point assez rigolo (quoi que dépaysant au départ et peu faire peur), les conditions météorologiques. S’il pleut ou si l’air est très humide dans la scène où le film se trouve, de petits jets d’eau seront projetés vers vous ! Pour reproduire les scènes de vent et de brume, de gros ventilateurs sont disposés sur les côtés de la salle, prêt à cracher air frais et de petites gouttelettes d’eau :-). Rassurez-vous, ce ne sont pas des jets de nettoyeur haute pression qui s’abattent, vous ne ressortirez pas mouillés. L’effet est assez impressionnant, parce qu’on ne voit pas d’où arrivent les jets et… tout le monde se prendra au moins quelques gouttes !

Concernant les odeurs, c’est assez subjectif. Quelques scènes permettent de sentir des odeurs – Il n’y aura pas de pourri ou autres moisissures, plutôt une odeur de bonbon, de sucré/salé et rien de plus (pour le moment). C’est un début, ce n’est pas forcément le plus incroyable mais c’est présent ! Franchement, ce n’est pas ce que j’attendais le plus.

Dernier point, la neige… Parce que oui, la neige, c’est important ! Selon la séquence, les personnes aux premiers rangs auront quelques flocons de savons… L’effet est là, ça fait sourire et c’est rigolo à voir.


Le film test : « Aquaman », au Gaumont Rennes

Pour cette occasion, je suis allé avec 2 amis au cinéma Gaumont Rennes pour voir le film Aquaman – Il n’y aura pas de critique cinématographique : je n’ai pas trouvé le film chouette, c’était long et vraiment « bof ».
Par contre, on sent que les films tournés (comme Aquaman) pour être présentés dans un cinéma 4DX le sont vraiment ; certaines séquences sont faites pour tester le ressenti 4DX. C’est pas déplaisant la première fois, sauf qu’on sent très vite que c’est un peu fait exprès et qu’il y a un « surjeu » dans la scène concernée.

Après une dizaine de minutes de préparation physique (le temps que vos yeux et votre cerveau se fassent à l’effet 3D), on commence à ressentir quelques premières secousses dans le siège… ça s’annonce plutôt bien. Par la suite, la quasi totalité des séquences du films ont eu un effet sur / dans l’environnement de la salle de projection. Ce n’est pas parce qu’il y a des effets constants que vous les ressentez tout le temps !

On fini par vite se faire aux effets, on les attendrait presque quelque fois – on s’attend à avoir un coup dans le dos, un siège qui bascule… Puis rien. Par contre, la pluie se mêle à la fête, ce qui n’était pas prévu : et hop, vous recevez de petits jets d’eau et de la brume dans la salle. C’est aussi sur l’effet de surprise que veut jouer les exploitants de la 4DX – effet réussi ;-).

Après quasiment deux heures de film, j’ai été très satisfait de cette expérience 4DX. On se sent vraiment intégré dans le film (selon les séquences) et on en souhaite d’avantage ! Bien que ce sont les débuts de cette technologie, elle est novatrice et permet de retourner au cinéma un peu plus souvent plutôt que de faire du streaming ou du replay. Je pense sincèrement que les films en 4DX feront revenir les gens au cinéma, pour re-découvrir les sensations du cinéma.


Le point négatif : les flash

Ce qui m’a déplu, ce sont les flashs à répétition lorsqu’il y a de l’orage. Un gros spot avec une lumière très blanche est projectée directement vers le public, sur les côtés : la lumière fait mal aux yeux, surtout lorsqu’elle se met à clignoter à plusieurs reprises. Personnes sensibles aux effets stroboscopiques, attention !

Je n’ai pas eu d’autres effets négatifs vis-à-vis de mon expérience, même quelques jours après.


Quelques questions…

  • Si je recommencerai l’expérience 4DX ? 🤷‍♂️
    • Absolument !! Il faudra toutefois que le film s’y prête : un film « comique » à la Camping ne sera pas du tout sympa à voir…
  • Faut-il se laisser convaincre d’aller voir un film en 4DX malgré le fait que le film soit mauvais ? 🙊🙉🙈
    • En toute honnêteté, oui. Parce que même si le film est mou ou pas intéressant, le côté 4DX va vous le rendre un minimum profitable.
  • Le coût de la place ? 🤑💵💶
    • 20 € au Gaumont Rennes, ajoutez 1 € pour une paire de lunettes 3D en plastique ou 2,50 € pour une paire de sur-lunettes 3D à mettre sur votre paire corrective

Je vous conseille vraiment d’essayer de voir un film dans un cinéma proposant la 4DX. C’est saisissant, intéressant et nouveau !
Que pourrait-on imaginer pour aller encore plus loin ? La VR en plus de la 4DX actuelle… Ce serait totalement insane.

J’attends de voir les prochaines sorties 2019 – les films Marvel doivent être vraiment passionnants en 4DX… ! En discutant, les films comme les « Mission Impossible » ou encore des DC comme « Batman » sont potentiellement des films à faire en 4DX. Les premiers « Fast and Furious » seraient plutôt compliqués à voir en 4DX, ça vibrerai trop souvent et ce ne serait pas assez réaliste. Enfin, des films humoristiques ne sont pas du tout privilégiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer