Découvertes

Libre OS USB, la distribution Linux sur USB pour tous

Découvrir une distribution GNU/Linux, c’est toujours un exercice un peu curieux et novateur – Je vous propose d’observer ensemble la Libre OS USB, grâce à Patrick FOX.

J’ai eu l’honneur d’être contacté par Patrick pour exploiter la distribution faite par ses mains, la Libre OS USB. Basé sur Ubuntu 17.04, Libre OS USB v5 est une distribution dite user-friendly. Il s’agit là de pouvoir proposer une distribution GNU/Linux à quiconque sur clé USB, à utiliser partout. Certains diront « encore une distribution » mais Libre OS USB à ce petit plus que certaines n’ont pas.

Encore merci à Patrick FOX pour l’accès en avant-première !


La distribution

Comme dit précédemment, Libre OS USB v5 est une dérivée d’une Ubuntu 17.04 française, avec (à l’heure de la saisie de l’article) les paquets les plus à jour possible. L’installation est effectuée sur une clé USB (d’où le nom) pour pouvoir être utilisable partout où vous le souhaitez. Tout type d’ordinateur est capable de faire fonctionner la Libre OS USB – enfin presque. La distribution repose sur une architecture 64 bits, donc attention aux très anciens PC en 32 bits. Le concepteur étant français, la distribution est donc naturellement dans la langue française, avec un clavier Azerty. Toutefois, vous pouvez quand même modifier la langue et la disposition du clavier en Qwerty.

En utilisant la distribution, vous vous apercevrez qu’il n’y a pas l’interface Unity par défaut d’une Ubuntu. En effet, Patrick a plutôt préféré l’installation d’une interface graphique « MATE », en version 1.18. Je pense qu’il s’agit concrètement d’une Ubuntu Desktop (voire « Server ») installée from scratch depuis les sources de Canonical et qu’ensuite les paquets choisis avec soins y ont été installés.

La majorité des paquets usuels pour une utilisation bureautique sont présents et pré-configurés. C’est vraiment du « plug & play » et ça fonctionne ! Dès le premier lancement, aucun problème apparu : j’ai utilisé la distribution sur un Netbook Acer Ferrari One avec succès, sur un HP Zbook 17 et un PC tour homemade. Tous mes périphériques ont été reconnus dès le premier instant, pas d’erreur – le top.
La seule petite chose qui m’a un peu frustré, ce sont les mises à jour. Ayant mis à jour la distribution, les paramètres de personnalisation fait par Patrick ont tous disparus… Pas cool.


Les paquets essentiels installés

Comme dit précédemment, plusieurs paquets sont installés de base pour que vous puissiez exploiter dès le premier lancement la Libre OS USB. Faisons le tour des paquets « importants » installés :

  • Ubuntu (version 17.04)
  • LightDM (pour l’ouverture de session)
  • LibreOffice (v 5.3.1.2)
  • MATE (v 1.18)
  • Explorateurs de fichiers « Caja » (v 1.18)
  • Editeur de textes « Pluma » (v 1.18.1)
  • Mozilla Firefox (v 54)
  • Gimp (v 2.8)
  • HexChat, FileZilla, Transmission, Htop et Gdebi

Avec toute cette suite, vous pouvez largement exploiter votre système partout en tout circonstances !

Tous les logiciels nécessaires pour une utilisation bureautique sont présents. Vous êtes libre d’ajouter autant de paquets que vous le souhaitez, pourvu que vous ayez assez de place sur votre clef USB. La bibliothèque de paquets est celle d’Ubuntu, il n’y a pas de dépôts spécifiques pour Libre OS USB.


La persistance des données et le chiffrement

Le voici le « plus » qui change par rapport aux autres distributions : le fait d’avoir une persistance des données, même après avoir arraché sauvagement la clef USB ! Certains trouveront certainement l’idée à l’encontre des principes de l’OS USB à la Tails, mais la vocation ici n’est pas à l’anonymat mais à l’exploitation partout.

J’ai testé cette persistance à plusieurs reprises : créations de documents et mise à jour du système. Verdict, tout est à l’endroit où il se doit, sans modifications ni altérations particulières ! C’est aussi ce point qui est mis en avant pour LibreOS USB. Vous pouvez réellement embarquer vos données partout où vous le souhaitez et les stocker sur la clef USB, en plus du système. Cerise sur le gâteau, toutes les données seront chiffrées sur la clef, vous ne pourrez donc pas les ouvrir (vos données) autrement qu’en lançant Libre OS USB.

Pour les essais, j’ai poussé le bouchon jusqu’au bout en créant un conteneur LUKS que j’ai pu réutiliser sans problème après plusieurs redémarrage de l’OS. Awesome.

Autre point très important, le chiffrement à la volée des données – désormais, le chiffrement des dossiers utilisateurs se gère avec « EncFS » (et son manager graphique,) le dossier « home » n’est plus entièrement chiffré par défaut mais seulement à la carte, en commençant par le dossier « Documents ». Par la suite, tous les dossiers / sous-dossiers / fichiers dans « Documents » seront alors chiffrés eux-aussi, sans quelconque manipulation de votre part. Tout est encore fait de façon automatisée et de façon persistante.

Ayant mis 10 Go de données sur la clef, le démarrage (et le déchiffrement) n’a vraiment pas été long. Quelques minutes suffisent pour booter sur l’USB, démarrer le système et retrouver son bureau tel qu’il était avant l’extinction. Vraiment chouette.


Le projet de Libre-Expert.com

Patrick FOX est derrière le projet Libre OS USB, sous l’égide du site web « Libre-Expert.com ». L’idée, c’est de pouvoir apporter un soutien aussi bien aux professionnels, organismes publics ou à madame michu pour basculer côté Libre. Implémentation de la solution Dolibarr (CRM), création de sites web sous WordPress, formations et Libre OS USB. Il existe de nombreux sites / services du genre, mais Patrick fait partie de ceux qui vont au bout de ses projets, et ça fonctionne !

Libre OS USB est en vente directement sur la boutique, à cette adresse : https://www.libre-expert.com/services/libre-os-usb

https://www.libre-expert.com/

En voir plus

2 thoughts on “Libre OS USB, la distribution Linux sur USB pour tous”

  1. Merci Julien pour l édition de ce petit os et merci à son concepteur . Je vais derechef essayer ce petit OS comme indiqué et donnerai mon avis pour retour . En te remerciant , bien cordialement . Daniel

    1. Bonjour Daniel,
      C’est un plaisir de pouvoir partager de telles découvertes et qui plus est pouvoir faire envie aux lecteurs assidus comme vous :-). N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’aide !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close