Select Page

[Linux] Magic Keys SysRQ – Les « touches magiques »

Il existe sous Linux quelques commandes cachées, qu’on ne soupçonne parfois pas du tout.
Ainsi, il peut arriver qu’un système Unix, que se soit un serveur ou une station de travail, se mette à planter subitement, à cause d’une erreur système, d’un paquet mal installé, d’un kernel panic ou autre.

La combinaison de touches s’appelle communément en Français « Les touches magiques« . Cette combinaison est comprise par le kernel de votre distribution Linux, quel que soit l’état de votre système.
De plus, l’avantage majeur de ces touches magiques réside dans le fait que votre système de fichiers ne sera ni altéré ni corrompu par ce « hard reboot » !

Cette combinaison a aussi l’avantage d’être exploitée « bas niveau » dans le système, c’est à dire que la combinaison sera prioritaire en exécution par rapport aux logiciels & services qui fonctionnent au même moment.

[alert type= »success »]Avant toute combinaison, il faut savoir si les Magic Keys SysRQ sont activées sur votre kernel et votre distribution. La commande suivante vous donnera des informations quant à votre propre machine :

ls /proc/sys/kernel/sysrq

Si la commande vous retourne "/proc/sys/kernel/sysrq", vous avez alors accès aux Magic Keys !
Dans le cas contraire, votre kernel n'est pas adapté, et vous devrez donc changer de kernel ou recompiler celui que vous avez.[/alert]

Quelques infos complémentaires à savoir...

La combinaison de touches à effectuer de base pour appeler cette fonctionnalité est la suivante :

Touche "ALT" + Touche "Impr. Ecran"

[alert type="info"]La touche "Impr.Ecran" est peut être différente sur votre clavier, selon la marque de votre station et de votre clavier ; Même si le nom de la touche est différent, les fonctionnalités resteront les mêmes.[/alert]

A partir de ce moment, le système (surtout le noyau - kernel) comprend qu'il y aura une combinaison spécifique "bas niveau" pour effectuer des opérations sur le système.

La combinaison de touches à effectuer

Pour rebooter votre système proprement, il faut alors exécuter cette combinaison (toutes les touches à la suite) :

Touche "ALT" + Touche "Impr. Ecran"
En gardant la touche "ALT" enfoncée, appuyez successivement sur R S E I U B (Voir plus haut pour un détail des lettres)

Votre système va alors rebooter, comme si de rien n'était et normalement, vous pouvez reprendre la main dessus sans encombres.

Les raccourcis de touches à savoir

Un tableau récapitulatif des touches à savoir et à saisir selon vos besoins :

Combinaison de touches

Description de la combinaison

Référence (lettre / action )

Alt + Impr. Ecran + b Redémarre entièrement l'ordinateur reBoot
Alt + Impr. Ecran + c Redémarre via "kexec" pour faire un crashdump et avoir des logs quant aux erreurs système Crashdump
Alt + Impr. Ecran + e Envoie un signal d'arrêt (SIGTERM) à tous les processus, sauf "init" tErm
Alt + Impr. Ecran + f Tue le processus qui consomme le plus de mémoire (via oom-killer)
Alt + Impr. Ecran + i Envoie un signal de fin (SIGKILL, plus "puissant" que SIGTERM) à tous les processus, sauf "init" kIll
Alt + Impr. Ecran + k Tue tous les processus de la console virtuelle courante Key
Alt + Impr. Ecran + l
(lettre "L" en minuscule)
Envoie un signal de fin (SIGKILL, plus ferme que SIGTERM) à tous les processus, sans exceptions kilL
Alt + Impr. Ecran + m Affiche le contenu actuel de la mémoire Memory
Alt + Impr. Ecran + o Éteint le système Out
Alt + Impr. Ecran + r Bascule la gestion du clavier en mode brut Raw
Alt + Impr. Ecran + s Ecriture de toutes les données non sauvegardées en mémoire sur le disque. Sync
Alt + Impr. Ecran + t Affiche une liste des tâches actuellement en cours avec leur description Task
Alt + Impr. Ecran + u Tente de remonter tous les systèmes de fichiers montés en lecture seule et éviter une vérification du système de fichiers au redémarrage. Umount

About The Author

Julien HOMMET

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'abonner

Pour bénéficier des derniers articles directement dans votre boite, saisissez-y votre adresse e-mail. L'adresse est utilisée *uniquement* pour le mailing des articles, rien d'autre. C'est gratuit et sans engagement !

Publicités

Blogroll

Share This