Microsoft Edge 2.0 – L’ouverture pour relancer le projet ?

Le navigateur Edge, vous en avez déjà entendu parler quelques fois – il a fait sensation lors de sa venue dans Windows 10. En 2019, il s’apprête à prendre une route qui ne lui était pas tout à fait destiné…


Un peu d’histoire pour commencer

Finalement, le projet « Spartan » aura bien eu du mal à s’imposer, lui qui semblait si prometteur… ! Ce projet, initié par Microsoft en interne avant les débuts de Windows 10, devait redonner un coup de fouet radical à son vieillissant navigateur, Internet Explorer. Refaire un navigateur complet, entièrement, depuis une feuille de brouillon – c’était le pari osé de Microsoft, en 2013/2014. Création d’un nouveau moteur de rendu web (EdgeHTML, qui n’est autre qu’un fork de « Trident », celui qui faisait tourner… Internet Explorer !), lancement de l’application en mode « bac à sable », création d’un nouveau moteur Javascript, blocage de Flash… Bref, tout est quasiment neuf.
Depuis, l’essai a été transformé et Microsoft Edge est sorti de terre en 2015, en même temps que Windows 10 (premier du nom) et continue de vivre encore aujourd’hui.

Les utilisateurs devaient être au rendez-vous selon Microsoft – je me souviens des conférences BUILD où les exposants prédisait l’avenir pour ce nouveau navigateur. Des équipes françaises de développement de Microsoft étaient aussi questionnées à propos des technologies embarquées et autres discussions « de pointe ». Tout est fortement intéressant, mais en pratique, qu’est-ce que ça donne ?


Pourquoi si mal aimé ?

Avec les nouvelles versions de Windows 10, le navigateur en a profité pour être mis à jour régulièrement, aussi bien d’un côté sécurité que pour ses fonctionnalités.
Toutefois, le peu d’utilisateur se fait ressentir – il est facile de voir (approximativement) pour les sites web quels sont les navigateurs utilisés par ses visiteurs ; spoil : Chrome et Firefox, ensuite Opéra !

L’icône de ce navigateur ressemble à feu Internet Explorer – ne soyez pas timide, avouez que nous avons tous utilisé au moins une fois IE… pour télécharger un nouveau navigateur ! L’icône d’Edge a changé une fois au cours de sa vie, pour tenter de faire disparaître l’image d’IE… malheureusement peine perdue.

Edge, c’est un navigateur sorti trop tôt. Il faut attendre mi-2016 pour voir apparaître la première extension dans le navigateur et par la suite tout un catalogue. Les fonctionnalités arrivent au compte goutte, tout comme l’ergonomie qui continue d’être travaillée pour satisfaire au mieux les utilisateurs.

Autre point dommageable pour ce navigateur, les quelques problèmes de jeunesse. Des failles (dont certaines 0-Day) sont relevées, des plantages inopinés, quelques lenteurs de


Le changement radical

Une nouvelle de la part de Microsoft est apparue en cette fin d’année : l’équipe derrière Edge arrête le développement du moteur EdgeHTML. Le navigateur va se recentrer plutôt derrière le projet Chromium pour être encore plus interopérable.

Chromium… Cela ne vous rappelle rien ? Il s’agit aussi du moteur de rendu qui est derrière Google Chrome !! Edge deviendrait-il un énième fork de Chromium ? A priori oui.
La grande question, c’est pourquoi un changement si radical, alors que Microsoft voulait absolument recréer un navigateur de toute pièce et dit moderne ?

Pour faire simple, Microsoft est depuis quelques années maintenant entré dans l’open-source. Certaines applications et librairies deviennent libres et modifiables (selon licences). Sur l’article du blog Microsoft, l’aveu est le suivant (sans langue de bois ni déformations) : certains projets open-source sont exploitables, réputés et fiables. C’est le cas pour le projet Chromium par exemple.
Alors, pour continuer dans sa lancée, Microsoft préfère miser sur ce projet et capitaliser pour transformer Edge en un fork du projet Chromium.

Quels vont être les apports ? Dans un premier temps, un renouveau pour Edge, une v2 en somme. L’idée derrière tout ça, c’est de continuer de proposer le navigateur vers d’autres OS, macOS en priorité. La version Android existe déjà et une version pour GNU/Linux verra certainement le jour.
Maintenant, il faut attendre une première version beta pour se donner une idée.


Je me suis inscrit à la version BETA du futur Edge, via l’adresse ci-contre. En créant un compte sur ce site web, vous recevrez (une fois la version beta disponible) un programme que vous pourrez alors tester > le nouveau navigateur Edge.
Lorsque je réceptionnerai l’e-mail, soyez sûr qu’un test arrivera sur CZS !

Source
Blog Microsoft

2 commentaires

  1. J’aurai préféré qu’ils publient edgeHTML en opensource perso, mais à tous les coups, comme ils sont partis d’un fork de Trident, il y a des chances qu’il y aie encore des conneries autour des brevets/copyright qui empêchent la publication du code.

    C’est très dommage pour le Web. La monoculture Google est une vraie saloperie, ça devient vraiment de plus en plus compliqué de lutter contre.

    1. Il aurait été opportun d’ouvrir EdgeHTML, en effet !
      Microsoft ne semble pas (encore) vouloir fermer (ou même séquestrer) les projets open-source, c’est devenu pour eux (M$) un nouveau plan où ils souhaitent se montrer. Je pense qu’ils ont compris que l’avenir n’est plus à la fermeture et à l’industrialisation des produits sous licences. L’avenir nous en dira plus…
      Je te rejoints sur le point de la monoculture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer