Microsoft Edge, pourquoi ce navigateur va donner du fil à retordre pour ses concurrents

Microsoft Edge, c’est le nouveau petit nom donné au fameux « Projet Spartan » de Windows 10. Quels sont les changements apportés / opérés dans ce nouveau navigateur ?

microsoft-edge

Certains vont faire des bonds, mais je n’ai pas peur de le dire : Microsoft Edge promet d’être lourd dans le sens où il sera vraiment devenu un excellent navigateur.
Alors non, il ne faut pas dire « Internet Explorer 12 » mais bel et bien  « Edge« , puisque c’est réellement un nouveau navigateur.


Quels sont les nouveautés de Edge ?

Microsoft Edge va apporter de gros changements vis-à-vis des navigateurs que sont Internet Explorer (toutes versions confondues). En effet, une nouvelle architecture logicielle et un nouveau moteur de rendu sont présents, pour permettre l’utilisation des technologies web actuelles plus facilement qu’auparavant.

Deux navigateurs en un seul

Le fonctionnement de Edge va être techniquement bousculé par l’arrivée de non pas un mais deux moteurs dans le navigateur. Le premier moteur de rendu (et le principal) sera utilisé pour tous les sites web « actuels », ne nécessitant pas d’options de compatibilité spécifique.
Le second moteur sera utilisé uniquement pour les sites web mal codés et pas en adéquation avec leur temps ne bénéficiant pas des technologies web actuelles. Je pense par exemple aux sites web gouvernementaux type « cadastre.gouv.fr » qui nécessite de passer presque obligatoirement par Internet Explorer 9 ou 10 pour fonctionner. Grâce à Edge, vous n’aurez pas besoin d’ouvrir Internet Explorer, il sera lui-même (Edge) en mesure de mettre automatiquement le bon moteur de rendu pour pouvoir naviguer sur le(s) site(s) qui pose(nt) problème.

L’arrivée de la synchronisation

Petite révolution apportée par Google Chrome à la base, la synchronisation des onglets / mots de passe / historique / configurations est possible via un compte Google (adresse e-mail). Il est aussi possible d’effectuer la même procédure sur Firefox grâce à Firefox Sync (vous pouvez même avoir votre propre serveur Firefox Sync si vous le souhaitez).
Dans Edge, vous pourrez aussi bénéficier de cette synchronisation de liens favoris, mots de passe, configurations et historiques certainement via votre compte Microsoft Outlook.com (anciennement Hotmail). Tout comme Windows 8 l’a introduit, cette synchronisation se fera par le biais de OneDrive.

« Conteunerisation » des pages

Pour renforcer la sécurité du navigateur et indirectement de votre PC, les pages web visitées via Edge seront chacune indépendantes dans un conteneur ; Kaspersky avait lancé ce genre de principe dans ses antivirus avec le fameux « bac à sable ». Attendons les tests du navigateur définitif pour être sûr de cette sécurité et de pouvoir l’éprouver…

L’abandon de ActiveX

Cette technologie intégrée par Internet Explorer vers les années 1996-1997 ne sera plus exploitée par Edge ! Très peu (pour ne pas dire aucuns) de sites web actuels utilisent cette technologie – Pour rappel, elle permettait d’avoir du contenu « riche » à la portée de tous, c’est une sorte de Javascript Old School.


Actuellement, vous pouvez tester Microsoft Edge (encore dénommé « Projet Spartan ») dans la version « Technical Preview » de Windows 10. L’interface a été remaniée, en ayant toutefois quelques ressemblances avec Internet Explorer.
Il faut attendre la sortie officielle de Windows 10 (prévue pour la fin du 3eme trimestre de 2015) pour voir ce nouveau navigateur en version finale.

Mais au fait, pourquoi Edge va être un nouveau concurrent pour Chrome et Firefox ?
Pour la simple et bonne raison que ce navigateur sera installé par défaut sur Windows 10 (et un nombre important des PC sont sous Windows) et puisqu’il allie la robustesse et les fonctionnalités des autres navigateurs sans passer par d’autres logiciels, pourquoi changer et installer un autre navigateur… ?

Alors certes, l’adoption sera plus compliquée que Chrome ou Firefox puisque ces navigateurs sont bien ancrés dans les mœurs aujourd’hui – je pense sincèrement que Edge peut frapper un grand coup pour Microsoft et redorer l’image du navigateur made in Microsoft.
L’avenir (proche) nous le dira…

Source (pour certaines parties de l’article)

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close