Catégories
Debian/Ubuntu Tut's Linux

Monter kDrive dans Debian/Ubuntu

Utilisateur de Google Drive (avec abonnement à 2€/mois) depuis de très nombreuses années sans aucun problème, j’ai décidé d’aller voir ailleurs avec un argument de taille : parce que. Il existe des solutions alternatives libres, payantes, auto-hébergées… et finalement je me suis fixé sur le service kDrive d’Infomaniak.

Contexte de mise en place

J’ai utilisé ici un PC sous Ubuntu 20.04.2 LTS (avec une interface graphique Gnome 3.36), ayant les dernières mises à jour disponibles. Le compte utilisateur n’a pas de droit particulier sur le système.

ATTENTION ! Pour débloquer les fonctionnalités de synchronisation (montage davfs « webdav ») et notamment avoir 2 To d ‘espace de stockage, vous devez avoir un compte à minima de type « solo ». Pour ma part, j’ai acquis un compte « Solo » pour 71,85€ pour un 1 an.

Préparation du compte kDrive

Par défaut, la validation en deux étapes sur votre compte n’est pas activée, vous pourrez dans ce cas utiliser le mot de passe de votre compte Infomaniak. Toutefois, il est très fortement conseillé de mettre en place la validation en deux étapes (facile en quelques clics et non intrusif).

Si vous avez activé l’authentification « forte », sécurité oblige, vous devez créer un mot de passe d’application depuis le manager Infomaniak, directement ici = https://manager.infomaniak.com/v3/profile/application-password

Dans un premier temps, nous utiliserons la ligne de commande « mount », ensuite via un ajout dans le fichier /etc/fstab. Quelques informations sont glanées depuis le wiki Archlinux à cette adresse.

Manuel de configuration

Installation du paquet et de ses dépendances, via la commande suivante :

sudo apt install davfs2

Par la suite, je vais créer un dossier dans /home/utilisateur (modifiable selon votre besoin).

mkdir /home/utilisateur/kdrive

Pour tester le montage du kDrive immédiatement, saisissez cette commande mount :

sudo mount -t davfs https://connect.drive.infomaniak.com /home/utilisateur/kdrive

Vos identifiants (email @ik.me et mot de passe) seront à saisir pour valider la commande. Pour rappel, si vous utilisez un compte gratuit, vous ne pourrez malheureusement pas vous connecter au service.

Via un terminal ou votre explorateur de fichiers, dirigez-vous dans le dossier précédemment créé/monté et commencez l’exploitation de votre kDrive.


Si c’est OK pour cette partie, allons voir du côté du fichier fstab. L’idée, c’est d’avoir un montage automatique du drive sans passer par quelconque commande au démarrage de la machine et sans y entrer de mot de passe.

Créez le dossier .davfs2 dans votre dossier personnel et copier y les fichiers de configuration de davfs2 :

# mkdir ~/.davfs2 
# sudo cp /etc/davfs2/secrets ~/.davfs2/secrets 
# sudo cp /etc/davfs2/davfs2.conf ~/.davfs2/davfs2.conf
# chown utilisateur: ~/.davfs2/secrets 
# chmod 0600 ~/.davfs2/secrets

Les droits sont importants sur le fichier secrets, n’oubliez pas de faire la manipulation.

Pas besoin de toucher au fichier de configuration (pour l’histoire, j’ai tenté des configurations et rien a fonctionné). A l’intérieur du fichier « secrets », saisissez une ligne de ce genre, en la modifiant avec vos identifiants :

# point-de-montage [email protected]   mdpApplication

/home/utilisateur/kdrive   [email protected]   mdpApplication

Enfin, modifions le fichier /etc/fstab : ajoutez ce genre de ligne (à modifier selon la configuration du point de montage) :

#kDrive
https://connect.drive.infomaniak.com    /home/utilisateur/Kdrive   davfs   _netdev,auto,user,uid=1000,gid=1000,rw   0   0

Une fois l’enregistrement des modifications effectué, ouvrez votre gestionnaire de fichiers – dans la partie « autre emplacements », vous devriez voir apparaître une nouvelle icône, intitulé « Kdrive« . En cliquant dessus, le montage s’effectuera tout seul, sans vous demander de mot de passe.

BONUS : besoin d’utiliser votre kDrive autrement ? Utilisez votre navigateur, connectez-vous sur https://drive.infomaniak.com et feu.


Source d’informations pour la procédure – Infomaniak.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *