[Office 365] Régler le problème de démarrage d’Outlook sur « Traitement en cours »

Microsoft Outlook peut être quelques fois capricieux, notamment lors du démarrage – ce dernier peut se bloquer, quelque fois pour des raisons un peu obscures et inconnues.

0. Contexte

Pour effectuer cet article, je me suis basé sur mon expérience professionnelle – des cas clients concret qui peuvent arriver tous les jours. Les deux Outlook dont j’ai eu affaire étaient tous les deux différents :

  • Un Outlook 2016 via abonnement Office 365 Business Premium
  • Un Outlook 2013 acheté « en boîte »

Les manipulations expliquées ci-dessous fonctionnent pour les versions d’Office 2013 et 2016, aussi bien en 32 bits qu’en 64 bits et que vous soyez en abonnement Office 365 ou pas.
Vous pouvez rencontrer un problème plutôt pénible : la fameuse fenêtre Outlook qui reste bloquée sur « Traitement en cours », juste après le chargement de votre profil.


Il y a plusieurs routines à effectuer pour éradiquer ce problème. En effet, après m’être renseigné auprès du support Microsoft Partner et après mes essais, voici tout ce que j’effectue :

1. Dépannage rapide

Pour ouvrir Outlook immédiatement après cette erreur, la première chose à faire est de quitter Outlook, en cliquant sur la croix en haut à droite de la fenêtre bleue. Une fois fait, ouvrez la fenêtre « exécuter » (touches Windows + lettre « R ») et saisissez la commande suivante :

L’attribut « /safe » lance Outlook en mode sans échec, comme un Windows : c’est-à-dire qu’il n’y a aucun outils / addons complémentaires chargés en même temps qu’Outlook. Le logiciel va alors pouvoir s’ouvrir et se débloquer. Vous devrez sans doute re-saisir votre mot de passe de messagerie, mais ce n’est qu’une formalité.


2. Relancer Outlook et désactiver les addons complémentaires

Après avoir ouvert Outlook en mode sans échec, quittez-le, puis ouvrez-le cette fois-ci normalement : Il devrait démarrer convenablement et ainsi vous permettre de travailler. Toutefois, ce n’est pas terminé, puisqu’il s’agit d’une solution temporaire.

Dans le menu « Fichier« , cliquez sur « Options » – cliquez sur l’onglet « Compléments » sur le coté gauche, puis à côté de « Compléments COM » cliquez sur le bouton « Atteindre« .

Une liste va alors s’afficher : il s’agit de tous les outils complémentaires et autres addons qui sont chargés par Outlook au démarrage.

Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup (trop ?) d’outils au démarrage, qui peuvent donc perturber le logiciel. Toutes les lignes cochées sont les outils actifs et lancés au démarrage. Selon les usages, vous pouvez dans la majorité des cas décocher toutes les cases, à l’exception des antivirus et des connectivités de type « Microsoft Exchange ». Une fois les manipulations effectuées, cliquez sur le bouton « OK ». Outlook aura pris en compte les modifications et ne lancera plus désormais les outils qui ont été décoché précédemment.


3. Réparer Outlook et mise à jour

Etape souvent oubliée, la réparation du pack Office complet vous permet fréquemment de corriger les quelques petites problèmes dans le logiciel. Ouvrez le « panneau de configuration » rentrez dans l’option de désinstallation des logiciels puis cliquez sur « Microsoft Office xxx » – deux options s’offriront à vous si vous avez un pack Office par abonnement Office 365, la réparation rapide ou la réparation en ligne. Préférez la seconde option, certes plus longue mais bien plus efficace – elle vous permettra de faire une sorte de réinstallation du pack Office sans perdre vos personnalisations et en y ajoutant par la même occasion les dernières mises à jour.
Si vous avez un pack Office dit « OEM » ou « en boîte », l’options de réparation va se contenter de vérifier les fichiers d’installation et de réparer ces derniers au besoin. Les mises à jour ne seront pas lancées par cette option, il vous faudra les télécharger via Windows Update.

Lorsque les réparations et les mises à jour sont faites, redémarrez votre ordinateur – pour éviter tout conflit avec d’autres logiciels, effectuez l’opération sans avoir une autre installation en cours.


4. Contrôler la protection antivirus

Avoir un antivirus est une chose plus que rassurante pour certains, mais il faut toutefois prêter attention à sa configuration. De nombreuses options sont disponibles dans les logiciels antivirus pour essayer de parer à toutes éventualités virales. Certaines de ces options peuvent être bloquantes pour la messagerie et donc Outlook.

Renseignez-vous auprès de votre service technique ou sur internet pour optimiser le plus possible votre solution antivirus pour votre Outlook.


5. Expert : modifier le registre pour les comptes Office 365

Cette partie est à utiliser vraiment si vous êtes sûr de vous et si vous êtes prêts à modifier le registre Windows. De plus, les manipulations ci-dessous sont réservées aux utilisateurs ayant des messageries sous Office 365 de type Exchange Online.

Lorsque vous connectez une adresse e-mail Office 365 (Exchange Online) à votre Outlook, ce dernier va rechercher ses paramètres via le nom de domaine, sous 3 formes différentes. En effet, avant d’utiliser les redirections vers les serveurs de Microsoft, votre Outlook recherchera (via le nom de domaine et le jeu des redirections CNAME) au préalable si un serveur Exchange local est joignable. Si au lancement cette recherche n’impacte que très faiblement Outlook, il se peut que le blocage soit toutefois causé par une de ces redirections.

Il est possible d’exclure les adresses des Exchange locaux inexistant en ajoutant 3 clés de registre – ainsi Outlook ira directement rechercher l’adresse du serveur Exchange Online de Microsoft.

Dirigez vous dans l’arborescence suivante (dans regedit.exe) si vous avez un pack Office 2016 :

3 trois clés sont à ajouter, ce sont des chaînes de valeur DWORD 32 bits – ces clés auront comme valeur le chiffre « 1 » :

  • Clé = ExcludeHttpsRootDomain > valeur = 1
  • Clé = ExcludeScpLookup > valeur = 1
  • Clé = ExcludeHttpsAutoDiscoverDomain > valeur = 1

Vous pouvez retrouver le fichier .reg déjà pré-conçu et à installer sur votre PC pour votre pack Office 2016 à cette adresse : https://drive.google.com/open?id=0B6Ko5lxRm6J3QktMaEhhZ0stcWs

Une fois les modifications effectuées, fermez l’éditeur de registre Windows – les modifications seront prises en compte immédiatement.

N’ayant plus de pack Office 2013, je ne connais pas l’arborescence exacte – Au lieu du 16.0, prenez plutôt le dossier 15.0.


6. Désactiver l’accélération matérielle d’Outlook

Pour optimiser les performances et afficher de la meilleure façon possible les fichiers images et vidéos, Outlook va utiliser votre chipset graphique. Il s’est avéré que cette accélération matérielle posait fréquemment problème, notamment quelques « glitchs » graphique et surtout de très grosses lenteurs dans le logiciel.

Cette option se désactive dans les paramètres généraux d’Outlook, dans « Fichier, » puis « Options » et enfin dans l’onglet « Options avancées« .

En cochant la case « Désactiver l’accélération graphique matérielle« , Outlook n’utilisera plus les chipset graphiques pour les photos et vidéos des pièces jointes. De plus, les ressources utilisées par Outlook seront moindres.

Il est nécessaire de redémarrer le pack Office (quittez toutes les applications Office) pour prendre en compte les modifications.


7. L’installation du pack Office en 32 bits

A de nombreuses reprises, les versions 64 bits du pack Office posent encore de nombreux problèmes – pb de compatibilité, pb graphiques, lenteurs, arrêts intempestifs… bref, il y a encore beaucoup de travail pour les équipes de Microsoft.

Si votre pack Office est installé en 64 bits, il est plus que conseillé de le réinstaller cette fois en 32 bits. Pour savoir si vous êtes en 32 ou 64, ouvrez un logiciel du pack Office, cliquez sur le menu « Fichier » puis sur « Compte ». Toutes les informations vis-à-vis de votre version installée seront alors affichées.

En désinstallant le pack Office 64 bits, vous ne perdrez pas votre profil Outlook. Il sera toujours gardé en mémoire dans votre PC. Lorsque vous réinstallerez le pack Office en 32 bits, le profil de messagerie sera alors remis en place et accessible.


8. Utilitaire de Microsoft pour Office

Pour trouver de nouvelles pistes et effectuer des tests complémentaires que nous ne pouvons pas effectuer, les équipes de Microsoft ont mis à disposition un outil pour détecter et réparer les problèmes d’Outlook.

Cet utilitaire est à utiliser aussi bien pour les versions d’Office 2013 que 2016 et est un peu plus robuste pour une utilisation avec des messageries de type Exchange. Si vous avez des comptes POP, IMAP ou autre, l’utilitaire se basera sur les informations saisies dans votre profil Outlook.

Vous trouverez l’outil à cette adresse : http://diagnostics.outlook.com/

L’utilitaire se télécharge et s’installera sur votre PC. L’utilisation est très intuitive, grâce à un système de rubriques et de bouton en fonction de votre problème. Cet utilitaire retrace / refait les quelques points vu dessus. Un fichier journal est généré à la fin pour faire un compte-rendu qui peut être envoyé auprès de Microsoft.

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close