Patch Tuesday Microsoft et Adobe – 126 vulnérabilités chez Microsoft dont 9 critiques et 41 vulnérabilités pour Adobe dont 22 critiques

Par Bharat Jogi, Directeur de recherche sur les vulnérabilités et les menaces chez Qualys

Microsoft Patch Tuesday

Microsoft a corrigé 126 vulnérabilités dont 9 sont classées comme critiques. Au moment de la publication de cette analyse aucune des 126 vulnérabilités n’est exploitée de manière active.

Microsoft a corrigé des failles dans ses logiciels, dont des vulnérabilités exploitées par exécution de code à distance (RCE), des failles de sécurité facilitant une élévation de privilèges, l’usurpation d’identité et de déni de service (DoS).

Vulnérabilités Microsoft critiques corrigées 

CVE-2022-21907 – Vulnérabilité par exécution de code à distance dans la pile du protocole HTTP 

Cette vulnérabilité affiche un score de sévérité CVSSv3.1 de 9,8/10. Elle affecte les serveurs Windows configurés comme serveurs Web. Pour exploiter cette vulnérabilité, un attaquant non authentifié peut envoyer une requête fabriquée de toute pièce vers un serveur vulnérable en s’appuyant sur la pile du protocole HTTP pour traiter des paquets. Cette vulnérabilité est connue pour se propager sous la forme de vers. Évaluation d’exploitabilité : Exploitation plus probable.

CVE-2022-21849 – Vulnérabilité par exécution de code à distance dans le composant IKE Extension de Windows 

Affichant un score de sévérité CVSSv3.1 de 9,8/10, cette vulnérabilité affecte les systèmes fonctionnant avec la version 2 du composant IKE (Internet Key Exchange). Même si pour l’instant peu d’informations sont disponibles sur cette vulnérabilité, un attaquant à distance peut déclencher plusieurs vulnérabilités lorsque le service IPSec est exécuté sur le système Windows, sans besoin d’être identifié. Évaluation d’exploitabilité : Exploitation moins probable

CVE-2022-21846 – Vulnérabilité par exécution de code à distance sur Microsoft Exchange Server 

Cette vulnérabilité a été découverte et signalée à Microsoft par la NSA (National Security Agency). Elle affiche un score de sévérité CVSSv3.1 de 9,0/10. L’attaque associée à cette vulnérabilité se limite au niveau protocolaire à une topologie logiquement adjacente. Elle ne peut donc tout simplement pas être lancée sur Internet et doit plutôt s’appuyer sur un élément spécifiquement lié à la cible, par exemple un même réseau physique partagé (Bluetooth ou IEEE 802.11 notamment), un réseau logique (par ex. un sous-réseau IP local) ou depuis un domaine administratif sécurisé ou limité (par exemple MPLS, un VPN sécurisé vers une zone administrative du réseau). De nombreuses attaques exigeant des configurations de type Man-in-the-middle ou tributaires d’un ancrage dans un autre environnement fonctionnent de la sorte. Évaluation d’exploitabilité : Exploitation plus probable

CVE-2022-21837 – Vulnérabilité par exécution de code à distance sur Microsoft SharePoint Server 

Cette vulnérabilité affiche un score de sévérité CVSSv3.1 de 8,3/10. Un attaquant peut exploiter cette vulnérabilité pour accéder au domaine puis exécuter du code à distance sur le serveur SharePoint pour s’élever lui-même au rang d’administrateur SharePoint. Évaluation d’exploitabilité : Exploitation moins probable

CVE-2022-21840 – Vulnérabilité par exécution de code à distance dans Microsoft Office 

Cette vulnérabilité affiche un score de sévérité CVSSv3.1 de 8,8/10. Elle ne peut être exploitée que si l’utilisateur ciblé ouvre un fichier malveillant.

Dans un scénario d’attaque par email, l’attaquant exploitera la vulnérabilité en envoyant un fichier malveillant spécifique sur la messagerie de la cible avant de le convaincre de l’ouvrir. 

L’attaquant peut aussi héberger un site Web (ou utiliser un site Web compromis qui accepte ou héberge du contenu fourni par un utilisateur) qui contient un fichier malveillant personnalisé pour exploiter une vulnérabilité dans le cas d’une d’attaque via le Web. Évaluation d’exploitabilité :Exploitation moins probable

Adobe Patch Tuesday – Janvier 2022 

Adobe a publié des mises à jour pour corriger 41 CVE affectant Adobe Acrobat et Reader, Bridge, Illustrator, InCopy et InDesign. Parmi ces 41 vulnérabilités, 22 sont considérées comme critiques. Adobe a publié des mises à jour de sécurité pour Adobe Acrobat et Reader pour Windows et macOS qui permettent de corriger de nombreuses vulnérabilités critiques, importantes et modérées. L’exploitation réussie de ces vulnérabilités pourrait entraîner l’exécution de code arbitraire, une fuite de mémoire, un déni de service de type applicatif ainsi qu’un contournement des fonctions de sécurité et une élévation de privilèges.  

Auteur

Bercé par l'informatique depuis mon plus jeune âge, je transforme ma passion en expertise.

Écrire un commentaire