Patch Tuesday – Juin 2018

De nouveaux correctifs pour Speculative Store Bypass et des vulnérabilités chez Adobe

Par Jimmy GrahamThe Laws of Vulnerabilities

Le Patch Tuesday de juin est plus léger que ceux des mois précédents, avec 51 CVE uniques résolues dont 11 classées comme critiques. Adobe a également publié la semaine dernière une mise à jour urgente pour une vulnérabilité qui affecte Flash Player, qui est activement exploitée.

Speculative Store Bypass Microsoft a publié des correctifs pour Speculative Store Bypass, une vulnérabilité également dénommée Variante 4 de Spectre. Ces patches déploient une protection Speculative Store Bypass Disable (SSBD) pour les processeurs Intel. Le nouveau microcode Intel devra être pleinement protégé contre la Variante 4. Microsoft a publié un article contenant des actions recommandées.

Windows DNSAPI Des patches ont été publiés pour des vulnérabilités détectées dans la bibliothèque DLL DNSAPI de Windows. Ces dernières peuvent permettre à un attaquant de compromettre un système via un serveur DNS malveillant. Les postes de travail mobiles se connectant à des points wifi non fiables sont à risque. Ce patch est donc une priorité pour eux.

Protocole HTTP Une faille critique dans le fichier HTTP.sys de Microsoft est également corrigée dans le Patch Tuesday de juin. HTTP.sys « écouteur en mode noyau » utilisé par IIS et différents services Windows. Un attaquant qui exploite cette vulnérabilité peut prendre le plein contrôle de la machine ciblée. Ce patch doit être déployé de manière prioritaire sur tous les systèmes, serveurs et postes de travail Windows.

Navigateurs et moteur de script Les autres patches Microsoft critiques de ce mois-ci sont destinés principalement aux navigateurs, au moteur de script Windows et à Windows Media Foundation. Ces correctifs doivent être déployés en priorité sur les équipements de type poste de travail.

Adobe Adobe a donc publié la semaine dernière une mise à jour non programmée pour une vulnérabilité découverte dans son module Flash Player. Selon Adobe, cette vulnérabilité est exploitée activement et doit être corrigée en priorité sur les équipements de type postes de travail. En mai dernier, une autre mise à jour en urgence avait déjà été publiée pour Adobe Reader qui faisait aussi l’objet d’un exploit disponible publiquement. Ce patch est également une priorité pour les postes de travail impactés.

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close