Patch Tuesday – Novembre 2015

Analyse par Wolfgang Kandek, CTO , Qualys, Inc. (wkandek)

Retour à la normale pour le Patch Tuesday de Novembre 2015. Douze bulletins concernent un large éventail de produits, depuis Internet Explorer (MS15-112) jusqu’à Skype (MS15-123). Les six petits bulletins du mois dernier étaient une anomalie probablement due aux vacances d’été. La différence marquée entre les patches pour Internet Explorer et pour Edge, en revanche, n’est pas une anomalie mais le fruit d’une ingénierie sérieuse de la sécurité.

https://community.qualys.com/servlet/JiveServlet/showImage/38-2844-10158/Screen+Shot+2015-11-10+at+4.29.31+AM.png

Manifestement plus sécurisé qu’Internet Explorer, Edge s’avère être un puissant choix de navigateur Internet si vos utilisateurs peuvent s’en servir pour exécuter toutes leurs applications métier.

Pour le classement des patchs, le cru de ce mois comprend un correctif pour une vulnérabilité connue fournie dans le bulletin critique MS15-115 qui résout sept vulnérabilités dans Windows. Deux des vulnérabilités se trouvent dans le sous-ensemble de polices, ce qui les rend exploitables à distance via la navigation Web et la messagerie. Elles affectent toutes les versions de Windows, y compris Windows 10 et RT. Ce mois-ci, le bulletin MS15-115 figure en haut de la liste.

Vient ensuite MS15-112 pour Internet Explorer, avec 25 correctifs dont 23 pour des vulnérabilités critiques à base d’exécution de code à distance (RCE). Le vecteur d’attaque est une page Web, très courante, malveillante. Les cybercriminels lancent les attaques en exploitant des vulnérabilités au sein de pages Web par ailleurs anodines et en prenant le contrôle du contenu des pages dans lesquelles ils insèrent des liens invisibles qui pointent vers leurs pages d’attaque basées sur des kits d’exploits commerciaux. Ces kits concernent essentiellement des vulnérabilités récentes au sein de navigateurs et de plug-ins (Flash étant choisi dans 80% des cas selon une récente enquête de Recorded Future) et s’enrichissent de nouveaux exploits quelques jours seulement après la publication d’une vulnérabilité.

Les attaques via les navigateurs et la messagerie sont si fréquentes que le Centre pour la sécurité Internet (CIS) a revu sa liste des 20 contrôles de sécurité critiques et ajouté un contrôle dédié aux navigateurs/à la messagerie ayant une priorité de niveau 7, ce qui le positionne devant les défenses classiques contre les codes malveillants concernées par le contrôle 8.

Quoi qu’il en soit, le MS15-112 doit être déployé le plus vite possible.

Le suivant sur la liste est le bulletin de sécurité MS15-116 qui résout sept failles sous Microsoft Office. Cinq de ces vulnérabilités peuvent être exploitées pour prendre le contrôle du compte de l’utilisateur qui ouvre le document malveillant et permettre ainsi une exploitation à distance. Cet accès permet de contrôler suffisamment la machine pour lancer un certain nombre d’attaques, notamment de type Ransomware. Cependant, l’attaquant peut l’associer à une vulnérabilité locale dans le noyau Windows pour compromettre totalement la machine et en prendre pleinement le contrôle afin d’y installer de nombreuses backdoors.

Les deux autres bulletins critiques concernent Edge Browser (MS15-113) et le Journal Windows (MS15-114). Ils doivent être appliqués le plus vite possible, ne serait-ce que pour votre machine bénéficie de la toute dernière mise à niveau.

Tous classés comme importants, les autres bulletins doivent être déployés dans votre cycle de patch usuel:

  • MS15-118 concerne .NET et corrige trois vulnérabilités, dont une permettant d’exécuter du code pendant que l’utilisateur visite un site Web (Cross Site Scripting). Ces vulnérabilités sont souvent exploitées pour dérober les informations de la session de l’utilisateur et se substituer à ce dernier. Selon l’application concernée, les conséquences peuvent être lourdes. En effet, l’attaquant peut ainsi accéder à un compte de niveau Administrateur associé à votre application Web.
  • MS15-119 résout une vulnérabilité d’élévation de privilèges dans la bibliothèque de sockets Windows présente dans toutes les versions dont Windows 10.
  • Quant au bulletin MS15-117, il corrige une vulnérabilité au sein du composant réseau NDIS et qui affecte uniquement les systèmes plus anciens (Vista, Windows 7 et Server 2008).
  • MS15-120, MS15-121, MS15-122 et MS15-123 corrigent des failles uniques dans IPSEC, SChannel, Kerberos et Skype pouvant être exploitées par des dénis DoS, des attaques Man In The Middle ainsi que par des contournements de chiffrement.

Dernier point et non des moindres, Adobe a également publié une mise à jour pour Adobe Flash. APSB15-28 résout plusieurs vulnérabilités critiques permettant à un attaquant d’exécuter du code dans le contexte de l’utilisateur. Sachant que Flash est cette année une cible favorite des attaquants, n’oubliez pas de le mettre à jour sur vos machines clientes.

[/et_pb_text][et_pb_text admin_label= »PUBLICITE » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]



Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close