Réalité virtuelle et augmentée, un avenir tout tracé ?

Les films de science-fiction n'auront jamais été aussi réels !

Ce n’est nouveau pour personne, aujourd’hui la réalité virtuelle et la réalité augmentée font partie de nos vies, aussi bien professionnelles que personnelles.

C’est un futur proche dès à présent : pouvoir concevoir en 3D mais le vivre réellement, co-habiter dans ce monde réel.


Réalité virtuelle ou augmentée ?

Il y a une différence majeure entre ces 2 types de réalité dont il est nécessaire de rappeler pour éviter les amalgames.

  • La réalité virtuelle
    C’est un univers en 3D complètement inventé, de toute pièce. Rien est physique, tout est inventé (mais peut être inspiré de la réalité)
  • La réalité augmentée
    Ajouter une couche virtuelle « sur le physique » au travers d’un matériel comme une paire de lunettes spéciale

Vous voyez donc qu’il y a bien 2 types de réalité, chacune étant complémentaire et quand même différente. Ces dernières ont leurs avantages et inconvénients, tout comme leurs capacités et leurs possibilités en fonction des domaines.
On ne peut pas vraiment parler d’une réalité supérieure à une autre. Par contre, il sera bientôt possible de parler d’une fusion de ces réalités…

Playstation VR à gauche, HTC Vive à droite – Casques de réalité virtuelle

Pour la réalité virtuelle, vous devez avoir un équipement qui occulte complètement votre champ de vision pour afficher un ou plusieurs écrans devant vos yeux et y afficher le virtuel. Quant à la réalité augmentée, là aussi il faut un équipement mais celui-ci n’occulte pas le champ de vision de l’utilisateur, il va venir l’exploiter pour afficher du virtuel. Certains modèles occultent toutefois complètement votre vue et vous affiche dans les écrans ce que vous devriez voir réellement, avec les objets virtuels. Quelques modèles sont d’ores et déjà disponibles chez Acer, Lenovo, HP, Dell, Occulus Rift et HTC.

Quant à la réalité augmentée, là aussi il faut un matériel permettant d’afficher ce virtuel « par dessus » le réel. Les défuntes Google Glass sont les premières paires de lunettes en réalité augmentée. Fréquemment, il s’agit de paire de lunettes plus compactes que les casques pour la réalité virtuelle. Le Microsoft HoloLens est une paire de réalité augmentée.


Réalité virtuelle augmentée ou réalité augmentée virtuelle ?

2 réalités assez différentes l’une de l’autre, des équipements nécessaires pour atteindre cette réalité avec ses contraintes, existera-t-il un type de réalité fusionnant les deux ? Clairement oui, et c’est même l’avenir !

Un développeur a réussi l’exploit de mixer un HTC Vive (réalité virtuelle) et un Microsoft HoloLens (réalité augmentée) pour pouvoir jouer « en live » ! Le casque Microsoft HoloLens s’est « connecté » à la réalité virtuelle du casque HTC vive.
Ainsi, via l’HoloLens, il est capable de voir ce que fait son collègue « dans » son HTC Vive. L’utilisateur du HTC Vive quant à lui voit uniquement ce qu’il y a dans la réalité virtuelle.

L’autre test fût de jouer au jeu vidéo « Portal » dans la vraie vie, via l’HoloLens : il s’agit là aussi d’un concept de placer le virtuel au sein même de la réalité. Alors comment nommer cette réalité ? Pour l’instant, pas de réel nom ou de concept ; on parle de « Réalité mixte ».

Cette technologie n’est toutefois pas nouvelle – en octobre 2015, la société « Morin Innovation » a déjà fait un proof-of-concept de cet assemblage de virtualisation dans la réalité :


L’avenir… ?

Pourquoi ces réalités seront un nouvel eldorado pour l’informatique ? Avec l’avènement des cartes graphiques surpuissantes, l’air quantique et les possibilités du virtuel dans tous les domaines, l’avenir est tourné vers les réalités virtuelles. Tous les domaines tels qu’ils soient peuvent exploiter (avec plus ou moins de moyen) une ou plusieurs réalités. Quelques exemples :

  • Réalité mixte lors des visites immobilières, l’architecture et le design
  • Réalité virtuelle pour les jeux vidéos (pour les rendre encore plus immersifs)
  • Réalité augmentée pour le domaine automobile (garagistes, concessions)

Il ne faut pas oublier que le virtuel n’est pas forcément présent pour masquer la réalité « réelle », mais plutôt pour être complémentaire. L’avantage, c’est qu’il est possible de se passer de cette virtualisation, il ne s’agit que d’un plus qui peut être ajouté selon les cas et les besoins.

Il ne s’agit pour le moment que d’images, de superposition de plans graphiques ; les scientifiques et les ingénieurs sont déjà à l’oeuvre pour permettre l’ajout des odeurs et du toucher… à une certaine dimension. Il n’est pas encore possible de reproduire fidèlement ces sens, ce n’est pas non plus l’objectif des réalités augmentées et virtuelles.


Articles en relation :

  • http://www.01net.com/actualites/un-developpeur-utilise-microsoft-hololens-pour-jouer-en-realite-virtuelle-a-portal-1097969.html
  • http://www.numerama.com/tech/229342-un-developpeur-cree-une-realite-partagee-en-combinant-htc-vive-et-hololens.html
  • http://drewgottlieb.net/2017/01/31/mixing-reality-with-vr.html
  • http://www.blog-nouvelles-technologies.fr/100827/microsoft-souhaite-commercialiser-hololens-grand-public/
  • http://www.lsa-conso.fr/realite-mixte-a-quoi-sert-le-microsoft-hololens,252738

Cet article reste une base de réflexion – il s’affinera avec le temps. N’hésitez pas à me faire parvenir vos commentaires / remarques ou avis pour que j’étoffe le document !

Julien H

Passionné depuis toujours par l'informatique, je transforme ma passion en expertise. J'utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l'utilisation des OS Debian et Archlinux. L'infosec m'ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l'IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close