VMware Distributed port switch

Dans un article précédent, nous avons configuré les cartes réseaux des ESXi pour le vMotion, le stockage et les machines virtuelles. Or à cet instant, le vCenter n’a pas connaissance de ces cartes/configurations ; pour se faire, nous devons créer de nouvelles configurations pour le stockage et à postériori les machines virtuelles.

Configuration du Distributed Switch

Depuis la fenêtre du vCenter, sélectionnez le Datacenter, faites un clic droit puis dirigez-vous sur « Distributed Switch » et enfin « New Distributed Switch« . Un assistant de configuration va s’initier pour créer un nouveau commutateur virtuel.
Entrez un nom (dans notre cas « DSwitch-Stor »), gardez la version « 6.6.0 », décochez la case « Default port group » (nous les créerons juste après) et validez les changements.

Ce commutateur ne peut être viable sans connaître les serveurs ESXi qui doivent s’y accrocher. Pour se faire, faite de nouveau un clic droit sur le DSwitch puis sur « Add and Manage Hosts« . Sélectionnez la première option « Add hosts« , cochez les cases à côté des serveurs ESXi (les deux peuvent s’ajouter en même temps) et enfin sélectionnez les cartes réseaux « vSwitch-Storage » des ESXi et validez avec le bouton « Assign uplink ». Le choix de l’uplink peut être géré par le vCenter, en sélectionnant la case « auto-assign ». Vous devez avoir ce type de configuration :

Les cartes réseau des ESXi sont maintenant « mappées » au DSwitch de notre vCenter. Le vCenter en lui-même n’est d’ailleurs pas capable de voir le stockage iSCSI, c’est aux serveurs ESXi de s’en charger.

Configuration des serveurs ESXi

Direction donc sur chaque serveur ESXi depuis le vCenter, cliquez ensuite sur l’onglet « Configure » puis sur « Storage adapters« . Cliquez sur le bouton « Add Software Adapter » (puisque nous n’avons que du virtuel) – une nouvelle carte iSCSI sera générée ; en soit il s’agit du démarrage du service iSCSI sur le serveur concerné.
Sélectionnez ensuite cette nouvelle carte créée et en dessous du tableau, cliquez sur l’onglet « Dynamic discovery » et enfin sur « Add« . Cet onglet permet la configuration et la recherche d’un hôte iSCSI sur le réseau. Vous pouvez utiliser l’onglet « Static Discovery » si vous connaissez déjà (et êtes sûr) de la cible iSCSI à utiliser. Dans mon cas, je fais confiance aux technologies et je pars sur le mode de recherche dynamique. L’assistant de configuration vous demandera le nom du serveur de stockage (storage.czs.local pour ce document) puis le port (par défaut). Validez les changements – Maintenant, cliquez sur l’onglet « Network port binding », puis sur le bouton « Add » – sélectionnez la carte vmk2 correspondant au stockage puis validez les changements – si tout fonctionne correctement, le message « Due to recent configuration, a rescan of « … » is recommended » doit s’afficher – pour se faire, cliquez sur le bouton « Rescan Storage » juste en dessous du message.
Refaite cette même procédure pour tous les serveurs ESXi.

Configuration des Distributed Port Group

Maintenant que le DSwitch est créé et configuré, nous alors générer les « Distributed Port Group ». En sélectionnant le DSwitch créé, un bouton « Action » en bleu vous permettra d’afficher un menu et de créer le « Distributed Port Group ».
Ajoutez un nom (ici, « DPortGroup-Stor »), gardez les options par défaut et validez les changements. Ce n’est pas encore fini ! Il faut maintenant ajouter les serveurs ESXi et leurs cartes réseaux pour finaliser l’accès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *