[Windows Server 2008/2012/2016] Outlook et les serveurs RDS – blocage lors du chargement, que faire ?

Après la mise en place d’un pack Microsoft Office sur une ferme de serveurs RDS, certains utilisateurs se sont plaints de lenteurs lors de l’ouverture de leur logiciel Outlook – une page reste en suspend sur « Traitement en cours » et ce, de façon interminable…

Plutôt embêtant d’avoir à attendre l’ouverture de sa messagerie lorsque celle-ci est déportée directement chez Microsoft via Office 365 ! La problématique ne se pose que sur les serveurs RDS, que vous ayez une version de Windows Server 2008 / 2012 ou 2016, un pack Microsoft Office 2013 ou 2016. Dans mon cas, il s’agissait de plusieurs serveurs sous Windows Server 2008 R2 avec des pack Microsoft Office 2016 Pro Plus OPEN.
Le problème, le voici :

  • un Outlook qui reste sur sa page de chargement, avec un message « Traitement en cours ».

Il est possible de voir que le logiciel est bien en cours d’utilisation, qu’il n’est pas complètement bloqué / figé puisque les ressources utilisées sont fluctuantes tout comme l’utilisation réseau. Après quelques (très longues) minutes d’attente, Outlook se met finalement à débloquer et parvient non sans mal à ouvrir la boîte de messagerie de l’utilisateur.


Démarche de recherche

Avant de vous donner la solution, je vais vous décrire ma procédure de recherche vis-à-vis de cette panne. Si vous êtes impatients, regardez la partie ci-après ce paragraphe.

Dans un premier temps, j’ai regardé un point essentiel : est-ce que mon pack Microsoft Office est en 32 bits ? Parce que oui, c’est avéré depuis de nombreuses versions, il est préférable d’avoir une version 32 bits de votre pack plutôt qu’en 64 bits. Beaucoup d’adminsys vous confirmeront ce point ! Ici pour cet exemple, c’est OK.

Par la suite, y-a-t-il des mises à jour à effectuer ? Autre point important ces mises à jour, surtout depuis le pack Microsoft Office 2016 et les « convenience rollup ». Ces mises à jour envoyées automatiquement par Microsoft fonctionnent comme de « mini Service Pack ». Une fois téléchargés et installés, vous bénéficiez d’un ensemble de correctifs pour votre pack.

Troisième étape, l’analyse des logs – direction l’Observateur d’événements Windows. Ici, rien à signaler de particulier, pas d’erreur critique, pas d’avertissement vis-à-vis de notre problème de lenteurs… Tout est OK.

Quatrième point, l’antivirus. AH, nos chers antivirus et leur pare-feu, une sacrée histoire de galères, crises d’énervement et autres. Avec une configuration fine de l’antivirus (dans mon cas un Kaspersky EndPoint Security for Business) et de ses outils, le problème est toujours présent.

Cinquième point, les tests de connexion Outlook via l’autodiscover – après des recherches, des analyses de trames, un appel auprès de Microsoft (et des tests effectués par leurs soins avec deux outils décrit ci-dessous), l’erreur est toujours la même. J’ai même regardé du côté du nom de domaine et les enregistrements DNS, baissé le TTL… Rien y fait c’est toujours en échec. Les outils de Microsoft (gratuits) en question, les voici :

Les tests répondent tous correctement, pas d’erreurs signalées, pas d’avertissement critiques… Tout semble opérationnel à première vue. Le support Microsoft m’a donc répondu que de leur côté, les tests (la procédure) sont bientôt tous validés et… que ma demande sera clôturée. Misère ! J’ai quand même la chance d’accéder au support niveau 2 et niveau 3 pour ce problème (qui s’étale dans le temps… sans mauvaise blague !) et là, son (un ingénieur du support Microsoft Partner) expérience parle – il sait ce qu’il en est et pourquoi le problème est présent, enfin presque !


La solution – simple !

Et qui s’en douterait… ?! La faute est à une mauvaise configuration côté serveur et non pas côté pack Microsoft Office ! En effet, une fonctionnalité de Windows Server indispensable qui est « Windows Search« . Oui, c’est à cause de cette fonctionnalité sur les serveurs RDS « n’arriveront pas » à ouvrir correctement vos Outlook.

Pourquoi ? Parce que sans cette fonctionnalité, Outlook n’arrivera pas à indexer la boîte de messagerie et donc, des tentatives (en échec) seront perpétuées jusqu’à temps qu’Outlook se dise : « finalement… OK je passe outre ».

L’installation de cette fonctionnalité se fait aisément sur vos Windows Server. Ouvrez le « Gestionnaire de Server », cliquez sur « Ajouter des rôles et des fonctionnalités« , sélectionner votre serveur, ne sélectionnez pas de rôles et à la liste de sélection des fonctionnalités, il faut choisir « Service de recherches Windows« , ou encore « Windows Search« . L’installation ne prend que quelques minutes, vous n’avez pas besoin des sources de Windows Server pour faire cette installation. De plus, le redémarrage n’est pas nécessaire pour terminer l’installation.

Lorsque la fonctionnalité est mise en place, testez immédiatement Outlook – et là, vous devriez avoir une surprise : le chargement est beaucoup plus rapide qu’avant ! Tout ça à cause d’une fonctionnalité… Eh oui…

Lien d’aide support Microsoft.

The components it configures are necessary to link the search indexer to the Outlook’s data stores (OTS and PST). Because the Search Service is not installed, this part of the configuration process of Outlook fails, and therefore it is re-attempted each time.

Julien HOMMET

Passionné depuis toujours par l’informatique, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.
L’infosec m’ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l’IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close