[Windows 10] Déplacer et redimensionner une partition avec GParted

Ça s'en va et ça revient...

La gestion des partitions sous Windows se fait via l’outil « Gestion de l’Ordinateur« , notamment l’option « Gestion des disques ». Toutefois, vous n’avez pas toutes les possibilités de modification de vos partitions, puisqu’elles sont utilisées. C’est pour cette raison qu’il faut exploiter le logiciel GParted pour modifier en profondeur vos partitions système.

ATTENTION ! La modification des partitions n’est pas sans risques. Une mauvaise configuration peut entraîner la perte totale de vos données et une réinstallation obligatoire ; Pensez bien à faire vos sauvegardes avant de faire les manipulations.

Contexte : Déplacer une partition vierge à côté d’une partition pleine pour pouvoir étendre cette dernière.

Il n’est pas possible de déplacer vos partitions pendant que le système est en cours d’exploitation. Il faut au préalable démarrer dans un environnement spécifique pour pouvoir le faire. De plus, sous Windows, vous ne pourrez qu’au mieux étendre une partition si une autre vierge est à côté et créer une partition « simple ». Des RAID logiciels peuvent être créés mais méfiez-vous de ce genre d’usage…

Ci-dessous, le problème :

Mon espace « C: » où est installé mon système est trop petit – je souhaite l’agrandir en utilisant l’espace disque qu’il me reste, soit 25 Go. Toutefois, le gros problème étant que cet espace disque est après ma partition de restauration – je ne peux donc pas agrandir mon espace système.

Il faut alors utiliser GParted et démarrer sur ce logiciel pour régler le problème.

GParted est un utilitaire de modification de partitions de disque – utilisable uniquement en CD bootable, cet outil sous GNU/Linux vous sera d’une formidable aide pour toute les opérations à effectuer sur les partitions.

Récupérez la dernière version sur le projet SourceForge, à cette adresse. Au 10/09/2017, la dernière version est en 0.29.0-1. L’ISO ne pèse que quelques centaines de MO, vous pouvez aussi bien utiliser une clé USB qu’un disque CD-R/RW. GParted est gratuit et sans limite d’utilisation.

Une fois votre média prêt à l’emploi, éteignez votre PC Windows et démarrez cette fois sur GParted (précédemment gravé).

Le démarrage de GParted se fait assez rapidement, tout se charge dans la RAM. Sélectionnez la première option au démarrage – une autre fenêtre va s’ouvrir pour que vous puissiez choisir la configuration de votre clavier ; sélectionnez « Select keymap form arch list » puis « azerty« .

Vous pourrez choisir la variante française ou belge du clavier – s’en suit quel type de clavier Azerty vous avez, sélectionnez dans cette liste « PC Keyboard (non-US 102 keys)« . Une autre question va vous être posée, la langue d’affichage pour GParted. En saisissant les chiffres correspondant, vous pourrez avoir la langue que vous souhaitez. Saisissez « 08 » pour avoir le français, « 33 » pour l’anglais. Pour cet article, j’ai choisi le français.
Attention !! Le clavier est encore en qwerty à ce moment précis – utilisez uniquement les touches au dessus des lettres, pas votre pavé numérique.

Dernière question avant de démarrer GParted, l’interpréteur graphique ; vous pouvez effectuer des modifications sur le serveur graphique – je ne vous le conseille pas. Gardez l’option par défaut en appuyant sur la touche entrée de votre clavier. GParted va enfin s’ouvrir !

GParted affichera directement l’utilitaire pour explorer / administrer les partitions du disque dur qui a été trouvé. N’ayant qu’un seul disque dur, celui-ci s’est affiché comme ci-dessous :

Nous voyons toutes les partitions NTFS de notre système : une première partition de 25 Go (mon système actuel), la partition de restauration Windows et la partition vierge. Selon le type de partition, les couleurs changeront, ça n’empêche en rien les modifications, il s’agit là d’une information.

Il n’est pas possible de déplacer en tant que tel la partition vide : il faut déplacer plutôt la partition de restauration en fin de partition vide.

Je sélectionne donc la partition de restauration (ici /dev/sda2), puis le bouton « Redimensionner / déplacer« .

Par un glissé/déplacé, je bouge la partition de restauration tout au bout de mon espace vide. Vous pouvez placer cette partition où vous le souhaitez, mais attention aux tailles de partition. En dessous du graphique, vous verrez aussi les tailles d’espace avant / après – après le déplacement, j’aurai donc environ 25 Go avant la partition de restauration et 0 octets après cette partition – c’est ce que je souhaite.

Pour rappel, le but ici est de récupérer l’espace libre de 25 Go « à côté » de la partition système pour pouvoir l’agrandir.

Lorsque les modifications sont effectuées, cliquez sur « Redimensionner / déplacer » de cette même fenêtre. Vous aurez un message d’avertissement concernant le temps que peut prendre l’opération. Plus vous déplacez des partitions d’une taille importante, plus ce sera long à déplacer.

Enfin, pour valider les changements, cliquez sur le bouton « Apply » tout en haut dans la barre de boutons. Il faut maintenant agrandir la partition système.

Cliquez sur la partition système, puis sur « Redimensionner / déplacer« . Vous retrouverez le graphique vis-à-vis de la partition. Pour l’agrandir, deux options : modifier les quantités via les Mio, ou utiliser votre souris – c’est plus simple avec la souris…

Placez le curseur à la fin de la partition – il va alors se transformer en une double flèche. En restant appuyé sur le bouton gauche de la souris, déplacez la partition jusqu’au bout de l’espace vide, puis relâchez. Bravo, vous venez d’agrandir la partition !

Validez les changements en cliquant sur les boutons « Redimensionner / déplacer » puis sur « Apply« . Enfin, voici ce que donne le résultat final :

La partition système est belle est bien de 50Go (environ) dans GParted. Enlevez votre média GParted et redémarrez votre Windows. Vous devriez dès à présent aussi avoir une partition système de 50 Go.

N.B. : Si votre système, au redémarrage, effectue un « checkdisk », laissez-le faire.

Julien HOMMET

Passionné depuis toujours par l’informatique, je transforme ma passion en expertise. J’utilise quotidiennement les outils et systèmes Microsoft. Je ne délaisse pas mon côté ouvert, notamment via l’utilisation des OS Debian et Archlinux.
L’infosec m’ouvre les yeux sur les enjeux actuels et futurs de l’IT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close